La Cour Constitutionnelle valide l’élection de Rachid Hamouni du PPS

La Cour Constitutionnel a annoncé l’élection de Rachid Hamouni, candidat du Parti du Progrès et du Socialisme à la circonscription de Boulemane, pour le compte des élections législatives du 7 octobre 2016. La Cour a ainsi annulé l’annonce du comité de comptage, et qui avait déclaré précédemment l’élection de Mohamed Idrissi, avant le recours présenté par le candidat du PPS.

Cette décision a été prise vendredi dernier, et notifiée au président de la Chambre des représentants, à l’autorité chargée de la réception des candidatures relevant de la circonscription électorale de Boulemane et aux parties concernées. Le recours présenté par Rachid Hamouni s’appuyait sur le non-comptage de plusieurs bulletins valides en sa faveur, et qui ont été annulés par certains bureaux de vote.

La Cour a pu s’enquérir des raisons de l’annulation de ces bulletins et a décidé leur réexamen, à la lumière des preuves avancées par Hamouni qui a spécifié leur nombre et les bureaux de vote concernés, tout en invoquant la différence du nombre de voix exprimées en faveur du candidat PPS et de son rival, qui ne dépasse pas 4 voix.

Après examen des PV et documents annexes auprès du tribunal de première instance de Boulemane, la Cour a pu s’assurer de la présence de 3 bulletins valides parmi les 864 bulletins annulés, et ce dans les bureaux de vote numéros 1 et 9 à la commune de Missour et numéro 7 à la commune de Kiko.

Suite au rétrécissement de l’écart des voix à une seule entre Hamouni et son rival, l’instance a décidé de la révision de tous les bulletins annulés de la circonscription, au nombre de 6280. Il s’est avéré que parmi cette manne, 74 bulletins sont bel et bien valides, dont 32 au profit de Hamouni, et 15 en faveur du son rival. Ainsi, la décision de la Cour, et dont elle a ordonné la publication au Bulletin Officiel, a été de rectifier les résultats du scrutin du 7 octobre 2016 dans la circonscription de Boulemane, en invalidant l’élection de Mohamed Idrissi, candidat du Parti de la Justice et du Développement, et d’annoncer l’élection de Rachid Hamouni en tant que parlementaire de la région, portant ainsi à 13 le nombre de sièges briguées par les parlementaires PPS.

Top