Crise sanitaire et climat social

Un focus du CMC

Le Centre Marocain de Conjoncture (CMC) s’est penché, dans sa dernière publication mensuelle « Maroc Conjoncture », sur la « Crise sanitaire et le climat social » selon plusieurs axes.  Le Centre a ainsi mis l’accent, dans un premier chapitre, sur les « Relations de travail et le dialogue social face à la crise du Covid », notant que le dialogue social, qui a pu contribuer, notamment en Europe, à apporter des solutions aux défis, est essentiel en période de crise.

« Outre les défis de court terme, le dialogue social se révèle nécessaire et a montré son efficacité pour répondre aux enjeux futurs du marché du travail (numérisation et besoin consécutif de formation, changement climatique, développement de formes atypiques de travail qui doivent bénéficier de protection sociale) », indique le CMC dans un communiqué sur la parution du n° 334 de sa publication mensuelle.

Et de soutenir: « Autant d’exemples d’inspiration pour le Maroc, tant les évolutions et défis du marché de travail et de la protection sociale sont concordants ».

Outre le dialogue social, cette publication s’articule autour de plusieurs autres axes, dont « Perspectives d’une reprise de l’activité sur le marché du travail : La circonspection est de mise », « Contexte socioéconomique des entreprises : Traitement de la phase post-crise coronarienne », « Amélioration de l’environnement des entreprises : Passage au top 50, un défi à relever par le Plan 2021-2025 » et « Restructuration du modèle économique : La protection sociale, un levier de croissance, d’inclusion et de durabilité ».

Concernant la protection sociale, la publication relève que la consolidation du système de protection sociale constituera à l’avenir l’un des piliers du nouveau modèle de développement.

D’un point de vue global, la couverture des risques relatifs à la maladie et à la vieillesse est assurée actuellement à peine à hauteur de 40 % des catégories de populations visées, souligne le Centre, ajoutant que la protection sociale s’adressant à l’enfance, aux personnes en situation de handicap ou encore en situation difficile se situe, quant à elle, à un niveau encore plus réduit et que les programmes de développement de la protection sociale envisagés pour les années à venir seront, dans ces conditions, d’un apport décisif pour la croissance, l’amélioration du niveau de vie et l’inclusion.

Étiquettes

Related posts

*

*

Top