Dépistage massif: Les laboratoires privés entrent en action

L’approche de dépistage massif pour lutter contre le nouveau coronavirus Covid-19 se concrétise au Maroc. En effet, après les laboratoires agréés de l’Institut d’hygiène de Rabat (INH), l’Institut Pasteur à Casablanca, le laboratoire de l’hôpital d’instruction militaire Mohammed V, l’hôpital militaire de Marrakech et celui de Meknès et les Centres hospitaliers universitaires (CHU), les laboratoires privés ont été sollicités pour renforcer le dispositif des tests au niveau des régions.

A ce propos, des équipes de l’Institut pasteur de Casablanca et de l’Institut d’hygiène de Rabat effectuent depuis quelques jours des réunions avec les responsables de certains laboratoires privés pour s’enquérir des appareils dont ils disposent et les démarches à suivre pour lancer l’opération de dépistage. C’est dans ce sens qu’une équipe de l’Institut Pasteur Maroc s’est rendue samedi à Agadir pour rencontrer les responsables des laboratoires privés dans la région. A partir de cette semaine, la même équipe tiendra des réunions avec les responsables de certains laboratoires à Casablanca.

Ces réunions seront conclues par des autorisations pour permettre à ces laboratoires d’effectuer les tests de dépistage, selon les recommandations du ministère de la santé. Selon des informations concordantes, l’opération pourrait démarrer au cours de la semaine prochaine après la mise en place de conditions de biosécurité et de bio-sûreté dans les laboratoires sélectionnés, des moyens de protection comme les postes de sécurité microbiologique (PSM) et les équipements de protection individuelle.Le  diagnostic du Covid-19, rappelle-t-on, s’effectue à travers les tests de la réaction de polymérisation en chaîne (Polymerase Chain Reaction-PCR) pour confirmer la contamination par le nouveau coronavirus.

Ce diagnostic repose sur la détection qualitative de l’ARN (acide ribonucléique) du SARS-CoV-2 par une technique de RT-PCR, qui permet de détecter la présence du virus dans l’organisme en utilisant des techniques d’amplification moléculaire. Certains laboratoires privés, notamment à Casablanca pourrait atteindre la capacité de 200/jours, alors que d’autres ne pourraient pas dépasser quelques dizaines.

Mais, tout compte fait, la démarche permettra d’augmenter considérablement le nombre de tests à l’échelle nationale. Le dépistage massif reste l’unique option pour le moment afin de contrer efficacement la propagation du nouveau coronavirus. Ce procédé, qui a été suivi par plusieurs pays notamment la Corée du sud, permet, entre autres, d’identifier avec précision les porteurs de virus et leur localisation.

B. Amenzou

*

*

Top