«DLM cherche la poursuite sans difficultés de ses projets»

Quelles sont les difficultés de Delattre Levivier Maroc?

Delattre Levivier Maroc a annoncé avoir sollicité et obtenu le 19 Décembre 2019 auprès du Tribunal de Commerce de Casablanca, l’ouverture d’une procédure de sauvegarde, telle que prévue par le livre 5 du code de commerce. Cette demande a été engagée par Delattre Levivier Maroc, à la suite des tensions de trésorerie qui ont négativement impacté les réalisations de l’exercice 2018 et l’activité du premier semestre 2019. En effet, les difficultés de Delattre Levivier Maroc sont notamment liées à deux contrats qui présentaient un risque de pertes à terminaison, selon les commissaires aux comptes.

Où en est cette procédure?

Le tribunal fixe la durée du plan de sauvegarde pour une période n’excédant pas cinq ans. En effet, à travers cette sauvegarde, Delattre Levivier Maroc cherche surtout la poursuite sans difficultés de ses projets et de ses activités commerciales dans le respect des délais impartis. De même, la société cherche une réorganisation lui permettant plus d’agilité à tous les niveaux tout en préservant des emplois. Par ailleurs, dans ce cadre de la procédure de sauvegarde, Delattre Levivier Maroc a annoncé à la presse avoir pris l’initiative d’alerter ses créanciers et les inciter à déclarer leurs créances dans le cadre de la procédure collective. Sur les 500 fournisseurs existants, 450 auraient déjà accusé réception de cette alerte.

Quelles sont les chances de redressement de Delattre Levivier Maroc?

Il est difficile de se prononcer sans avoir les éléments précis dont dispose le syndic ou le tribunal de commerce. Nous pouvons toutefois rappeler que le RNPG au premier semestre 2019 a atteint -47,1 millions de DH contre 8,6 millions de DH au premier semestre 2018. Aussi, la dette nette a augmenté de 8,2% à 341 millions de DH, soit 4,1 fois les fonds propres. Pour son redressement, Delattre Levivier Maroc va certainement s’appuyer sur un carnet de commandes de 1,06 milliards de DH à fin juin 2019. Aussi, le spécialiste de la construction métallique à grande envergure a déjà annoncé lors de sa communication semestrielle, plusieurs cessions d’actifs pour améliorer la trésorerie de l’entreprise et contribuer au désendettement. Enfin, une créance restante de l’arbitrage devra théoriquement générer des entrées de trésorerie dans les prochains mois.

Farid Mezouar

(Directeur exécutif de flm.ma)

Related posts

*

*

Top