Essaouira aux couleurs «écolo» d’une saison estivale pleine de promesses

Samir Lotfy (MAP)

Alors que la saison d’été a signé son entrée au galop à Essaouira, avec les premières arrivées de touristes nationaux et étrangers, une forte mobilisation à été constatée il y a quelques semaines déjà, pour permettre à la corniche comme aux autres espaces de détente de cette cité, de faire peau neuve et de renouer avec les couleurs «Ecolo» d’une saison estivale qui s’annonce riche en promesses.

Derrière cette mobilisation accrue se trouve une stratégie hautement concoctée par différents intervenants, car l’image de marque et la notoriété de cette ville s’imposent et imposent, avant tout, que toutes les conditions de sécurité, de propreté, de confort…bref, de villégiature, soient réunies et garanties pour le plaisir des autochtones, mais aussi de ceux qui ont plié bagages à destination de cette cité calme de l’Atlantique.

En serpentant différentes ruelles au cœur de la Médina, comme ses boulevards en dehors des remparts, force est de constater cet effort surprenant et continu d’embellissement, de nettoyage et d’amélioration de l’aspect paysager de la ville.

Il en est de même pour les espaces verts jouxtant les remparts de la cité des Alizés, où tout a été mis à la précision pour offrir aux touristes un cadre «approprié» et «reposant» pour la ballade et la détente, le temps de fuir les tracasseries du quotidien, et de se procurer un bon «bol» d’air océanique frais aux senteurs d’iode et d’algues. C’est dire qu’à Essaouira, la convivialité, le ressourcement, l’hospitalité et l’accueil exemplaires se trouvent amplement garantis.

Tout le long de la plage aux sables fins et de cette cité paisible, depuis le nouveau chantier naval jouxtant le port et jusqu’au point le plus lointain en direction de «Diabate», on veille à ce que tout soit propre. Chose en somme « logique », car on ne peut pas déroger à la règle, d’autant plus que c’est tout le programme « Plages Propres » qui fait escale de nouveau à Essaouira, depuis le 15 juin et jusqu’au 15 septembre prochain, dans le cadre d’une coordination «étroite» et «exemplaire» entre la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement, l’Agence Nationale des Ports (ANP), le Conseil communal de la ville et la province.

Tant d’efforts qui ont eu encore, cette année, le grand mérite d’être ponctués par la labellisation 2019 de la plage d’Essaouira «Pavillon Bleu» et ce, pour la quinzième année consécutive. Une reconnaissance à l’international d’un engagement des autorités locales, des élus et d’une société civile très dynamique pour promouvoir le développement local, à travers des actions concertées avec comme toile de fond l’éducation et la sensibilisation à la protection de l’environnement.

A noter que le Label «Pavillon Bleu» a fait son entrée au Maroc en 2002 par la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement. Une véritable «récompense» des communes en matière de qualité des eaux de baignade, d’information, de sensibilisation et d’éducation à l’environnement, d’hygiène, de sécurité et d’aménagement et de gestion des plages.

«Toutes ces conditions se trouvent réunies à Essaouira et traduites en actions concrètes menées par la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement, l’ANP et d’autres acteurs, dans le cadre de l’opération Plages Propres 2019», a confié le directeur du port d’Essaouira (ANP), Messaoud Achbad, mettant en avant les actions de l’Agence qui portaient depuis 2000 sur l’aménagement et l’entretien des structures et des différents équipements mis à la disposition des estivants au niveau de la plage de la cité des Alizés, dont une «Pergola» pour les activités d’animation au profit des personnes aux besoins spécifiques.

Au rang des équipements mis en place, figurent aussi des vestiaires, une bibliothèque « verte » dotée d’ouvrages avec un espace dédié à l’organisation d’ateliers sur l’éducation et la sensibilisation de proximité des estivants à l’impératif de la protection de l’environnement.

Outre l’importance cruciale accordée à la signalisation de la plage via des panneaux indicatifs, des drapeaux dédiés aux services de sauvetage et à l’état de la mer, et des panneaux d’interdiction, on assiste cette année également à l’aménagement sur la plage, d’un espace en bois dédié à la lecture pour promouvoir cette habitude et l’ancrer chez les jeunes estivants.

Quant à la sensibilisation à la protection de l’environnement, elle est fortement ancrée dans les activités initiées cette année par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’Environnement autour du thème «Mer sans plastique», a précisé Achbad, rappelant qu’une première étape de cette campagne a eu lieu du 25 au 30 juin dernier, en coordination avec deux associations locales.

«Passer l’été confortablement c’est agir dans un environnement propre. C’est dans ce sens que des équipes sont mobilisées en permanence avec des équipements adéquats, pour une meilleure propreté de la plage», a poursuivi Achbad, mettant en relief, dans ce sens, les opérations de nettoyage et de criblage du sable menées de manière continue.

Outre la propreté et le confort, la sécurité des estivants figure au centre des priorités, comme en témoigne la mise en place d’un centre médical et de secours, doté de tous les moyens pour dispenser les premiers soins en cas d’urgence, a-t-il relevé, saluant les efforts déployés par les différents intervenants concernés, notamment les autorités locales, les services sécuritaires et sanitaires et ceux de la Protection Civile pour une saison estivale réussie.

L’engagement de la Protection Civile se traduit par une surveillance des plages ayant commencé depuis le 1er mai et jusqu’au 30 septembre prochain, afin de garantir une meilleure assistance aux estivants et une couverture efficace des plages relevant du Commandement provincial, outre la mobilisation de 77 nageurs-sauveteurs strictement sélectionnés après une série d’épreuves et de tests d’aptitude en natation-sauvetage, et une formation en secourisme et des comportements à adopter, a-t-on appris auprès du Commandement provincial de la Protection Civile.

Dans la même lignée, les services provinciaux de la Protection Civile misent aussi sur la mobilisation de l’ensemble des équipements dont ils disposent, conscients en cela du caractère urgent de leurs interventions qui nécessitent à la fois efficacité et beaucoup de professionnalisme, ajoute-t-on.

S’agissant du volet sensibilisation et prévention, la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement, l’ANP et leurs partenaires accordent une importance capitale à la distribution de dépliants par des équipes mixtes, outre l’affichage au niveau de chaque lieu de baignade, d’un tableau illustrant «Les règles d’Or» à observer strictement dans ces espaces. Une mission dévolue aussi au Centre d’information et d’éducation environnementale mis en place pour la circonstance.

Et compte tenu de l’importance de l’animation durant l’été et au-delà de la plage qui se voit doter d’espaces ludiques et de jeux pour enfants, avec la programmation quotidienne d’une série d’activités culturelles, sportives, artistiques et environnementales, ce sont des groupes d’artistes et de musiciens qui investissent généreusement différents coins et espaces publics de la cité des Alizés, le temps de les transformer en scènes artistiques et musicales à ciel ouvert.

Sur l’agenda culturel et artistique de la cité des Alizés, figure aussi durant les mois de juillet et d’août, une série d’activités et de festivals mettant en avant cette richesse culturelle et artistique qu’incarne la ville et diffuse à l’international. C’est dire qu’à Essaouira, différents acteurs agissent en synergie, en mettant les petits plats dans les grands pour une saison estivale alléchante qui ne déroge en aucun cas à cet esprit d’ouverture, de quiétude, de partage et d’humanisme qu’Essaouira porte dans ses gênes et véhicule au-delà des frontières nationales. Aussi, faut-il le rappeler, la plage d’Essaouira bénéficie tout au long de l’année de campagnes de nettoyage et de ramassage des déchets, menées par une société civile active et dynamique et certains amoureux de la cité des Alizés parmi les étrangers y résidant, tous déterminés à garder propre une ville connue pour sa quiétude et offrant un espace où il fait beau-vivre.

Related posts

*

*

Top