Fassi Fehri: «les approches verticales ne représentent plus l’option idéale»

Les approches verticales ne représentent plus l’option idéale pour la promotion d’une population rurale, dont la base est constituée de jeunes aspirant à un mode de vie urbain, avec une qualité et un bien-être à l’instar de ceux dans les grandes villes, a affirmé, mercredi à Benguerir (province de Rhamna), le ministre de l’Aménagement du Territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, M. Abdelahad Fassi Fehri.

M. Fassi Fehri, qui intervenait à l’ouverture des travaux de la journée de communication sur l’urbanisme et l’habitat en milieu rural, organisée par son département, avec la participation de responsables territoriaux, d’élus, d’experts et d’acteurs de la société civile, a indiqué qu’il s’avère désormais indispensable que les visions stratégiques répondent aux ambitions de la population rurale, à travers l’adoption d’une approche participative pour l’élaboration des programmes et plans dédiés au monde rural, ajoutant que le ministère a adopté, à cet effet, une vision prospective fondée sur la réalisation de programmes et projets intégrés et inclusifs qui prennent en considération les principes de la convergence, du partenariat et de la contractualité.

Et M. Fassi Fehri de poursuivre qu’en vue de renforcer l’approche adoptée pour le ciblage des espaces ruraux et dans le cadre de la mise en œuvre du programme gouvernemental (2016-2021), le ministère se penche sur l’élaboration du Programme national pour le Développement intégré des Centres ruraux émergents, vu leur rôle stratégique, en tant que catalyseurs pour la résorption des dysfonctionnements entre les villes et les campagnes, en matière d’encadrement et de développement des espaces ruraux ainsi que d’amélioration des conditions de vie de la population rurale et ce, à travers le renforcement des prestations inhérentes à l’amélioration de la qualité de l’enseignement, aux services médicaux, au désenclavement et à la diversification des activités économiques, à la promotion de l’attractivité du monde rural et à la valorisation du patrimoine naturel et culturel.

Dans ce sens, le ministre a insisté sur le souci de son département de faire des Centres ruraux émergents l’objet d’un diagnostic commun en associant tous les acteurs et intervenants concernés, comme en témoignent les rencontres de concertation régionales organisées dans ce cadre, et qui ont été une occasion propice pour concrétiser le principe de construction d’une vision homogène, adopté par ce Programme.

Rappelant que l’amélioration des conditions de vie et la garantie de la dignité de la population constituent une priorité absolue, M. Fassi Fehri a insisté sur la nécessité pour tout un chacun d’oeuvrer sans relâche pour le développement de ces espaces ruraux et la création d’une classe moyenne agricole susceptible de réduire les disparités sociales, économiques et spatiales et ce, en application des Hautes Orientations Royales contenues dans le Discours Royal prononcé par SM le Roi Mohammed VI à l’occasion de l’ouverture de la première session de la 3ème année législative de la 10ème législature.

Le ministre a, en outre, mis en avant la grand intérêt accordé à la promotion du monde rural, qui représente 98% de la superficie globale du territoire national et compte près de 40% de la totalité de la population du Royaume et ce, dans les domaines de l’urbanisme et de l’habitat, dans le cadre de la dynamique que connaissent les différents secteurs à la faveur des mutations socio-économiques et environnementales sur les plans national et international.

Il a également rappelé la contribution du ministère à l’aménagement et au développement des espaces ruraux à travers une série d’interventions relatives à la planification stratégique et urbanistique, à la mise en place d’un nouveau système de planification urbanistique basé sur la révision des référentiels adoptés dans ce domaine et à la réalisation des cartes d’aptitude à l’urbanisation, outre la prise d’autres mesures pour l’encadrement de l’urbanisation et de l’habitat en milieu rural.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la stratégie de communication adoptée par le ministère en vue de sensibiliser à l’importance de la promotion du monde rural sur les plans urbanistique, social et économique selon une approche qui prend en compte les spécificités de cette partie du territoire national, aussi bien au niveau urbanistique ou social qu’en matière de réalisation de la justice spatiale ou sociale et de renforcement du processus du développement humain.

Elle se veut aussi une occasion pour présenter et examiner les problématiques relatives à l’habitat et à l’urbanisme dans le monde rural, ainsi qu’un espace de concertation et de suggestion de solutions en vue d’assurer le développement des espaces ruraux et de satisfaire les besoins et les exigences de la population sur les plans de la planification stratégique ou spatiale, et de l’encadrement de la dynamique d’urbanisation, de construction et d’habitat dans ces espaces.

Au menu de cette rencontre de communication figurent des ateliers thématiques portant sur «l’aménagement et le développement spatial des zones rurales», «la planification urbanistique et l’autorisation dans le monde rural», «l’assistance architecturale et technique en milieu rural» et «l’habitat dans le monde rural», outre l’organisation d’une exposition dédiée aux expériences et pratiques réussies en milieu rural dans les domaines de l’urbanisme, de la construction, de l’habitat et de l’architecture.

Related posts

*

*

Top