Hooliganisme, la gangrène de la haine

Les scènes de hooliganisme, de violence et de vandalisme continuent toujours de ternir notre football. Mercredi dernier et juste après le match remporté par l’AS FAR au détriment du Raja Casablanca (1-0) pour le compte des mises à jour de la Botola, de violents accrochages ont  eu lieu à la sortie du Complexe Moulay Abdellah de Rabat entre les supporteurs des deux équipes notamment des hooligans de l’équipe locale.

Ce qui a causé plusieurs dégâts matériels mais aussi humains. Selon un premier rapport des services sécuritaires de la préfecture de police de Rabat, les hooligans en possession d’armes blanches et de fumigènes ont fait actes de jets de pierres, dégradation de biens publics, ainsi que des  violences à l’encontre de fonctionnaires publics lors de l’exercice de leurs fonctions.

Ces violences ont fait des blessés parmi les forces publiques, dont 3 policiers et 2 éléments de la protection civile ainsi qu’une vingtaine de supporters et un photographe sportif… Des dégâts matériels ont été également enregistrés avec l’endommagement de 19 véhicules de la Sûreté nationale, un camion de la protection civile et une ambulance, en plus de six véhicules appartenant à des particuliers…

Les premiers mis en cause au nombre de 13 individus ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête judiciaire menée sous la supervision du parquet compétent.

En attendant, la poursuite de cette enquête, la responsabilité de ces actes de violence incombe peut-être aux services de l’ordre qui n’ont pas su anticiper suffisamment ces débordements devenus classiques chez le public de l’ASFAR, mais surtout à la Fédération et sa commission de programmation qui a fait jouer ce match de la mise à jour à un moment inopportun pour le Raja. En effet, les Verts ont les yeux rivés sur sa rencontre décisive de dimanche prochain en Egypte contre Al Ismaily pour le compte des demi-finales « aller » de la Coupe arabe Mohammed VI…

La réaction du Raja n’a pas tardé pour fustiger ces actes de violences contre ses supporters…

Rachid Lebchir

Related posts

*

*

Top