Ismail Alaoui, la bienséance dans tous ses éclats!

Qui a intérêt à tenter de souiller l’image de marque d’Ismail Alaoui, l’une des icônes légendaires du PPS, à travers l’Histoire de la classe politique marocaine? Quelle mouche a bien pu piquer certains médiseurs malveillants de s’en prendre à cette réputation aussi limpide que l’eau de roche ? Burlesque et insensé, c’est le moins qu’on puisse dire face à ces affabulations immondes dont les auteurs font pitié!

Allez voir ailleurs, prêcheurs d’insanités, vous vous êtes vilement trompés de cible ! L’homme que vous visez par vos infamies et, à travers lui sans nul doute, le parti auquel il appartient, n’est point votre genre. Vous qui avez l’habitude de vous infester, sans vergogne, dans les mares puantes de la bassesse ! Dites-vous bien qu’on vous plaint et que vous ne faites que susciter dérision au sein de tous, car personne ne croit en vos quolibets pernicieux!

Depuis fort longtemps, bien avant que ces vilains scribouilleurs ne se mettent à verser dans l’ignominie, Moulay Ismail Alaoui s’est rangé, corps et âme, dans le camp du combat pour la liberté, la démocratie et la justice, au moment où d’autres, au registre social privilégié, profitaient des retombées propices de cette lutte que menaient les patriotes et les démocrates du pays, pour s’enrichir davantage, par le biais de la rente juteuse. Compte tenu de son statut empreint de tous les avantages, il aurait dû, également, tirer profit de ces opportunités, mais il a priorisé, comme on se plaisait de parapher communément dans notre jargon marxiste, «le suicide de classe», au service des causes suprêmes du peuple et de la patrie.

Épris de principes idéels et vertueux que nul ne peut contester ni passer sous silence, Ismail Alaoui, a vécu dans la chasteté la plus noble, endurant les affres de la militance et les périls de la persévérance, sans répit ni relâche. Ni ses qualités humaines de haute notoriété ni ses engagements politiques ancrés au fond de ses entrailles, ne lui permettaient de tomber dans de telles voracités rentières, encore moins de faillir à ses convictions, fondées justement sur le socle de la probité, de la droiture et de la décence. Son parti, vieux de plus de sept décennies dont il a puisé tous ces idéaux indélébiles, s’est constamment distingué dans la scène politique nationale, par ces prestances de choix qu’essaient vainement de salir, sans scrupule, des semeurs de l’amalgame, à la solde des commanditaires à distance. Ismail Alaoui est bien trop cristallin pour manger de ce pain!

Saoudi El Amalki

Related posts

*

*

Top