Kia Maroc: Le retour en force

Après la pluie, le beau temps ?! Le nouveau management de Kia Maroc confirme que la marque coréenne démarre une nouvelle ère sur le marché local. Eh oui ! A seulement quatre mois après le passage de Kia Maroc sous pavillon GBH (Groupe Bernard Hayot), le nouveau directoire, orchestré par, Cédric Veau, a levé le voile, sur sa nouvelle stratégie de relance basée sur trois axes : le développement du réseau, le SAV et un plan produit séduisant.

L’objectif de Kia Maroc est de réintégrer le Top 10 des marques les plus vendues au Maroc! Elle est bien armée pour assumer cette mission. Faut-il rappeler que la marque coréenne caracolait auparavant à la tête du podium ! Certes elle a traversé au cours des dernières années une période difficile. Ses distributeurs exclusifs successifs l’ont mené de galère en galère, de récif en récif au Maroc, alors que le groupe qu’il constitue avec la société-sœur Hyundai est aujourd’hui la quatrième puissance automobile mondiale. Kia y enquilla les exercices fiscaux difficiles et y dilapida une part non négligeable de son capital sympathie affirmes ses nouveaux responsables.

Mais tout ça c’est de l’histoire ancienne ! Si, lors de sa première conférence de presse, organisée au sein de la succursale historique de Casablanca, le nouveau management de Kia Maroc, emmené par son directeur général, Cédric Veau, a martelé qu’il nourrissait de grandes ambitions, il semblait également mesurer l’impact qu’ont eu sur l’image de marque les «événements» de ces dernières années et, partant, l’ampleur de la tâche qui l’attend. «Nous avons pour ambition de faire regagner à Kia sa place dans le top 10 des meilleures ventes de véhicules au Maroc», indique Cédric Veau.

Une stratégie tous azimuts

La nouvelle stratégie de Kia est construite sur trois piliers. Le premier axe de développement est la consolidation de la couverture réseau, le renforcement l’ancrage territorial de Kia Maroc – accompagné d’un remodelage des points de vente afin qu’ils soient en phase avec les normes internationales du constructeur. Une nouvelle succursale sera inaugurée prochainement à Rabat, ville qui concentre 10% du marché du neuf et où Kia est aux abonnés absents. Elle portera le nombre de succursales au nombre de quatre, tandis que les 7 concessions actuelles verront débarquer en renfort de nouveaux points de vente. Ils seront implantés dans des villes comme Béni-Mellal, El Jadida, Kenitra, Oujda…

Le deuxième levier de la nouvelle stratégie est prestation d’un service après-vente à la hauteur des attentes des clients. «La clientèle passe chez nous une fois pour l’acte d’achat, puis s’installe une relation dans le temps, pour l’entretien des véhicules. Et c’est l’expérience client, plus particulièrement la manière dont elle est accueillie et servie au niveau du SAV, qui détermine la qualité et la durée de cette relation» précise Cédric Veau. Le DG de la marque déclare, par ailleurs, que le troisième axe est «le positionnement de la marque sur les segments où elle est une référence, notamment ceux des micro-citadines et des SUV, mais aussi par la conquête d’autres segments avec des modèles à fort potentiel».  Kia Maroc prévoit le lancement de plusieurs modèles au cours des prochains mois. Composée présentement de trois véhicules particuliers dont aucun n’avait été importé jusqu’alors, les versions restylées de la Picanto, du Sportage et du Sorento, en l’occurrence, et d’un véhicule utilitaire léger, le K2500, la gamme marocaine de la marque sud-coréenne en comptera pas moins de 12 avant la fin de l’année. Des modèles comme la Rio, les Ceed et ProCeed, la Cerato ou l’Optima, seront lancés au fur et à mesure.

Badr Atabi

Related posts

*

*

Top