La Côte d’Ivoire et le Burundi dominent, le Maroc s’impose par équipes

Le championnat d’Afrique de tennis des moins de 18 ans (ITF/CAT 2019) organisé à Marrakech a pris fin samedi dernier sur de bonnes notes pour la Côte d’Ivoire vainqueur du titre chez les garçons et le Burundi sacré chez les filles. Le Maroc, lui, a sauvé l’honneur en décrochant la première place par équipes pour compléter le podium de ce rendez juvénile organisé pour la seconde fois dans les courts du Royal Tennis Club de Marrakech.

Après une semaine de tennis non stop, le titre masculin des simples a été remporté par l’Ivoirien Coulibaly Eliakim qui s’est imposé difficilement en finale au détriment de l’Algérien Youcef Rihane. Le score de 3 sets et la finale qui a duré pratiquement 3 heures le confirment bien. Le Marocain, Ismaïl Saâdi ,est arrivé en 3e place avec une médaille de bronze qui reste pourtant honorable pour ce jeune espoir du tennis national.

Dans le tableau féminin des simples, nos filles méritaient mieux. Oumaima Aziz qui s’est contentée d’une place de vice-championne et une médaille d’argent, a subi la loi du Burundaise Sada Nahimana qui a remporté le titre et l’Or sur le score de (6/2, 6/2). Pour sa part, Yassmine Kabbaj a terminé en 3e place remportant ainsi la médaille de bronze.

En double-filles, la paire marocaine composée, d’Oumaima Aziz et Sara Akid, s’est contentée également  de la médaille d’argent en s’inclinant avec les honneurs en finale face à leurs homologues du Burundi, Sada Nahimana et Aisha Niyoukuru (6/4, 7/6). Chez les garçons, le titre est revenu au duo égyptien Zakaria et Abou Taleb sans jouer la finale puisque leurs adversaires sud-africains Montsi et Klopper ont déclaré forfait pour cause de blessure.

Ce sont là en gros les résultats de ce championnat continental où nos filles ont fait mieux que nos garçons. Dans l’ensemble, nos tenniswomen et tennismen ont fait l’essentiel dans l’espoir de se ressaisir lors des prochains rendez-vous surtout que le tennis marocain nous a toujours habitué de jouer les premiers rôles dans les compétitions africaines, toutes catégories confondues.

Ce nouveau rendez-vous du RTCMA s’est donc achevé en apothéose avec une cérémonie de remise des prix déroulée en présence de certains  membres du bureau fédéral de la FRMT dont les Aziz Laarraf et Tifnouti respectivement présidents du RTCMO et du RTCMA en plus des membres du club organisateur, du staff technique fédéral autour du DTN, Khalid Afifi, ainsi que le président de la Confédération africaine de tennis, Tarek Cherif. Ce dernier a confirmé à cette occasion son comble quant au niveau technique de ce rendez-vous continental qui est en nette progression ainsi qu’aux résultats obtenus notamment par les jeunes du Centre ITF à Casablanca.

Le responsable tunisien de la CAT a conclu par remercier le Maroc pour sa parfaite organisation et son engagement entier dans le développement du tennis aux échelons araba-africain. Ce qui n’est pas étrange pour le Maroc et ses clubs dont le RTCMA qui a, encore une fois, rempli sa mission à l’instar de plusieurs rendez-vous à savoir : les MTT, Challenges, Coupe Davis, Grand Prix Lalla Meryem et Grand Prix Hassan II avec la 35 édition prévue prochainement entre les 8 et 14 avril à cette belle cité de Marrakech.

Rachid Lebchir

Related posts

*

*

Top