La déprime se poursuit chez les ménages

Les ménages ont fini l’année 2018 avec le moral en berne. Leur indice de confiance s’est dégradé au 4ème trimestre pour s’établir à 79,8 points au lieu de 82,5 points enregistrés le trimestre précédent.  La première composante de cet indice, à savoir le niveau de vie, démontre de la détérioration de la situation.

Au 4ème trimestre de 2018, 41,2% des ménages ont déploré une dégradation du niveau de vie au cours des 12 derniers mois, tandis que seulement 27,8% déclarent une amélioration et 31% un maintien au même niveau. Ainsi,  le solde d’opinion sur l’évolution passée du niveau de vie est resté négatif, à moins 13,4 points, en dégradation aussi bien par rapport au trimestre précédant que par rapport à une année auparavant où il était à moins 9,5 points et à moins 3,8 points respectivement.

Les témoignages collectés par le HCP viennent contredire les assurances du chef du gouvernement qui vient d’affirmer que les prix des produits alimentaires n’ont pas augmenté. En effet, 90,4% des ménages déclarent que les prix ont augmenté au cours des 12 derniers mois au moment où seuls 0,1% ressentent une diminution.

Et le pessimisme est tel que les prix des produits alimentaires devraient continuer à augmenter selon 86,9% des ménages contre 0,3% qui s’attendent à leur baisse. Dans ces conditions, 59,6% des ménages (au lieu de 22,9% auparavant) considèrent que le moment n’est pas opportun pour effectuer des achats de biens durables, selon l’enquête de conjoncture du Haut commissariat au plan. Ainsi, le solde d’opinion de cet indicateur est resté négatif, passant à moins 36,7 points contre moins 30,2 points le trimestre précédent et moins 25,6 points le quatrième trimestre de 2017.

De même, 62,8% des ménages estiment que leurs revenus couvrent leurs dépenses, 32,8% déclarent s’endetter ou puiser dans leur épargne et 4,4% affirment épargner une partie de leur revenu. Le solde d’opinion relatif à la situation financière actuelle des ménages est resté ainsi négatif, à moins 28,4 points contre moins 29,7 points au trimestre précédant et moins 24,4 au même trimestre de l’année précédente.

Les mêmes inquiétudes sont affichées lorsqu’il s’agit de l’évolution du chômage, qui constitue la 2ème composante de l’indice de confiance. Le solde d’opinion est resté ainsi négatif à moins 70 points, en dégradation aussi bien par rapport au trimestre précédent où il a enregistré moins 65,2 points que par rapport au même trimestre de l’année précédente où il était à moins 58,5 points.

L’enquête fournit également des données trimestrielles sur la perception des ménages relatives à d’autres aspects des conditions de vie. Il s’agit en particulier de la capacité des ménages à épargner et de  l’évolution des prix des produits alimentaires. Au quatrième trimestre de 2018, 18,5% contre 81,5% des ménages s’attendent à épargner au cours des 12 prochains mois. Le solde d’opinion est passé ainsi, à moins 63 points, au lieu de moins 64,6 points le trimestre passé et moins 58,6 points une année auparavant. En gros, 25,7% des ménages s’attendent à une dégradation du niveau de vie au cours des 12 prochains mois, 39,6% à un maintien au même niveau et 34,7% à une amélioration.

Hajar Benezha

Related posts

*

*

Top