La Jeunesse Socialiste appelle à une représentation honorable des jeunes

L’esprit du «20 février» toujours vivace

M’Barek TAFSI

La Jeunesse Socialiste, organisation parallèle du Parti du Progrès et du Socialisme, dédiée à la défense des jeunes, a souligné dans un communiqué de son bureau national, réuni samedi 20 février 2021, que l’esprit du mouvement contestataire du 20 février 2011, est toujours vivace.

Au cours de sa réunion périodique, tenue à distance,  le bureau national indique que le mouvement protestataire du 2 février 2011 avait notamment suscité beaucoup d’espoir et donné un souffle nouveau aux réformes du mouvement démocratique marocain concernant aussi bien la libération du joug colonial que l’édification d’un Etat de démocratie et de justice sociale.

Pour la Jeunesse socialiste, l’esprit du mouvement, qui célèbre cette année, son 10ème anniversaire, est toujours d’actualité, comme l’illustrent le mouvement des enseignants contractuels qui poursuivent leur lutte pour leur intégration pure et simple dans la fonction publique ou les sit-in des habitants de Fnideq qui réclament un plan économique et social alternatif qui préserve leur dignité et leur assure un revenu décent, à la suite de la fermeture des points de passage avec les présides occupés de Sebta et Melilla.

Par ailleurs, la réunion a été l’occasion pour le bureau national d’apprécier hautement le chantier lancé par le Maroc pour la généralisation de la couverture sociale, qui constitue depuis une longue date une des revendications des militantes et militants de la JS et du PPS

Le bureau national a toutefois estimé nécessaire de créer les conditions propices à la réussite de ce chantier à travers la prise de mesures d’apaisement et la libération des détenus, tout en oeuvrant pour le rétablissement de la confiance entre les différents acteurs.

Il a en outre accueilli favorablement les dispositions contenues dans les textes de cadrage des prochaines échéances électorales, en particulier celles visant à la moralisation de ces élections pour qu’elles se déroulent dans la transparence et la probité et au renforcement de la représentation des femmes au sein des institutions élues et l’adoption d’une liste régionale au lieu d’une liste nationale à la Chambre des représentants.    

Le conseil national a par contre exprimé son rejet de la mouture du projet de loi organique 04.21 pour ce qui concerne notamment la représentation des jeunes par la liste régionale, estimant que ceci représente un recul politique qui ne reflète nullement les rôles majeurs des jeunes et qui ne contribue pas à augmenter leur participation politique.

A ce propos, le bureau national de la JS appelle le parlement à présenter, lors de la discussion de ces projets de loi, les amendements équitables nécessaires pour assurer une représentation honorable des jeunes à la Chambre des représentants et au sein des collectivités territoriales locales et provinciales, à travers l’adoption de listes avec des quotas indépendants entre les jeunes et les femmes.

Related posts

*

*

Top