L’ambassadeur Omar Hilale préside la deuxième session du Conseil exécutif de l’UNICEF

L’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès des Nations-Unies à New York, Omar Hilale, a ouvert, mercredi, la deuxième session ordinaire du Conseil exécutif de l’UNICEF, dont il assure la présidence. Cette session qui se tient jusqu’au 13 septembre, intervient à la veille de la célébration du 30e anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant.

C’est une occasion de mettre en avant ce document historique, évaluer les progrès réalisés dans la protection et la promotion des droits des enfants dans le monde entier, et réfléchir aux voies et moyens permettant un avenir meilleur pour les générations futures.

La séance d’ouverture du Conseil a été marquée par la participation d’une quinzaine de jeunes délégués et d’enfants représentant notamment le Maroc, le Canada, l’Australie, les Etats-Unis, le Brésil, le Portugal, l’Italie, et le Bangladesh.

Ces jeunes ont pris la parole lors du débat général pour exprimer leurs préoccupations et attentes sur des défis du monde actuel, notamment sur les questions du changement climatique, les crises humanitaires liées aux catastrophes naturelles ou aux conflits, le travail forcé des enfants, l’exploitation, la maltraitance et la violence sexuelle, le mariage des enfants, la violence urbaine, les incendies, et d’autres obstacles à leur éducation.

Par conséquent, ils ont appelé la communauté internationale à les écouter, étant donné que l’avenir de l’humanité doit se construire avec eux.

A cette occasion, les enfants membres de la délégation du Maroc ont tenu à remercier le président du Conseil, Omar Hilale, pour l’opportunité qui leur a été donnée pour s’exprimer au siège de l’ONU et faire part de leurs attentes.

Ils se sont également félicités des initiatives et des actions entreprises par le Maroc, tant au niveau national qu’international, en faveur de la promotion et de la protection des droits de l’enfant.

Ghita, 14 ans, s’est ainsi dite «très émue» par l’exposé du jeune délégué du Brésil, ancien victime de travail forcé, qui plaide, aujourd’hui, en faveur de la lutte contre ce fléau.

De son côté, Ismail, 10 ans, a exprimé sa joie d’être invité aux Nations-Unies. «Je vais maintenant retourner à mon école et dire à mes camarades que les adultes nous écoutent», a-t-il dit.

Par la suite, le président du Conseil, M. Hilale a cédé sa place aux jeunes Alexandria des Etats-Unis et Felipe du Brésil pour leur permettre de présider une partie du débat. Cette initiative, hautement symbolique, a été très appréciée par tous les membres du Conseil exécutif et les responsables de l’UNICEF.

A l’issue des travaux de la séance matinale, l’ambassadeur Hilale a offert un déjeuner à la Mission du Maroc, en l’honneur des jeunes délégués, auquel ont pris part, également, la Directrice générale de l’Unicef, Henrietta Fore, les membres du bureau du Conseil exécutif de l’Unicef ainsi que les hauts responsables de cette agence onusienne.

Le débat s’est poursuivi, à cette occasion, entre les jeunes sur le rôle des Nations-Unies pour répondre à leurs attentes et agir davantage en faveur de leurs droits tels que stipulés dans la Convention internationale sur les droits de l’enfant.

Par ailleurs, l’ambassadeur du Maroc, la Directrice générale de l’UNICEF, et les membres du «Groupe des amis de l’enfance et les objectifs de développement durable», auquel le Royaume s’est joint, ont inauguré une exposition photo à l’occasion du 30è anniversaire de la Convention sur les droits de l’enfant, sous le thème «Pour chaque enfant, chaque droit».

Related posts

*

*

Top