«Le Maroc bénéficie d’une stabilité politique et économique qui n’est plus à démontrer»

A l’occasion de la conférence de presse  organisée à Casablanca récemment par la filiale du groupe Epson pour présenter sa stratégie  et découvrir les différentes gammes de produits,  Al Bayane  a rencontré  Joseph Valleau, Directeur régional au Maroc pour le compte de l’Afrique francophone  et  DOM COM. Ce dernier explique le choix du Maroc pour l’implantation et étale la vision du groupe  aussi bien sur le plan national qu’international.

Al Bayane: Quels sont les critères pris en compte avant votre implantation au Maroc pour la valorisation et vente  de vos produits?

Joseph Valleau: Avant notre implantation, nous avons pris en compte plusieurs paramètres. C’est-à-dire, l’aspect politique, économique et logistique. Ces trois éléments ont guidé notre vision … Les trois pays sur lesquels nous nous sommes concentrés pour le moment sont le Maroc, la Tunisie et l’Algérie. Ces derniers font partie intégrante de nos priorités.

Quid du choix du Maroc et son impact?

Le choix du Maroc pour promouvoir davantage nos produits s’est fait assez naturellement. Vous n’êtes pas sans savoir qu’il bénéficie d’une stabilité politique et économique qui n’est plus à  démontrer. Ce qui n’est pas le cas de certains  pays  qui vivent des situations complexes, et qui ne favorisent sans doute pas le climat des affaires…

Le Maroc est une plateforme logistique. Avec  Royal air Maroc, on a la possibilité de desservir différents pays au travers de l’Afrique francophone. C’est une facilité pour les équipes de voyager dans différents territoires. En plus, l’ouverture d’une société ici  est assez simple. Sur le plan administratif, cela prend à peu près quatre à six semaines, si l’on dispose bien évidemment des documents adéquats.

Quelle est votre vision pour l’Afrique francophone?

La moitié de l’équipe a une expérience de l’Afrique francophone. J’ai réalisé pas mal d’activités en Afrique, dans les précédentes expériences. Mes collaborateurs ont  également réalisé le même travail… Nous avons un manager en charge de l’Afrique francophone, qui aujourd’hui se déplace sur la côte d’Ivoire et  le Sénégal…Nous pouvons de ce fait affirmer que nous sommes présents et travaillons davantage avec des acteurs majeurs de l’Afrique francophone. Nous allons continuer de développer nos activités en ce sens de par nos différents partenaires.

 Nous constatons que votre attention est portée sur l’Afrique de l’Ouest pour ce qui concerne l’aspect francophone. Pourquoi ne pas élargir les horizons en s’implantant également du côté de l’Afrique centrale par exemple?

Nous couvrons la plupart de ces  territoires de par nos différents partenaires. Mais aujourd’hui, nous voulons nous focaliser  d’abord sur les deux marchés principaux qui sont la Côte d’Ivoire et le Sénégal. En termes d’investissements de ressources et du capital humain, nous nous limitons aujourd’hui à ces deux pays.

La plupart de vos produits font-ils l’approbation du plus grand nombre ? Nous faisons bien allusion aux ménages, dont l’objectif principal est la consommation.

Je suis très heureux aujourd’hui.  C’était ma priorité quand j’ai opté pour  l’ouverture de  ce bureau au Maroc. Les partenaires sont très heureux de voir l’équipe locale, puisqu’on va pouvoir apporter plus de supports à la fois aux partenaires, mais également à nos consommateurs  finaux, être à l’écoute de nos clients afin d’apporter des solutions. Pour le moment les résultats sont positifs, la plupart des consommateurs sont satisfaits…

Romuald Djabioh

*

*

Top