Le Raja accroché à la veille de son départ en Tunisie

Le Raja de Casablanca a été encore une fois acculé au partage des points gâchant ainsi les occasions de se rapprocher du fauteuil de leader de la Botola. Mercredi dernier, le club des Verts a été tenu en échec à domicile par le Mouloudia d’Oujda (1-1), trois jours après le nul de (2-2) contre la RS Berkane dans le fief de ce dernier, pour le compte des matches de la mise à jour du championnat national.

C’est ainsi que le Raja et le MC Oujda se sont quittés sur un score de parité (1-1), en match retard comptant pour la douzième journée et disputé mercredi sur la pelouse du Complexe sportif Mohammed V à Casablanca. Les Rajaouis, qui espéraient retrouver le podium, ont pris l’avantage à la 13è minute du jeu par l’entremise de Hamid Ahadad. Le Raja qui allait pratiquement dominer la majeure partie face une formation orientale accrocheuse, a évolué avec la peur au ventre et aux jambes après les agressions qu’ont subie ses joueurs lors du match précédent à Berkane. D’ailleurs plusieurs joueurs titulaires ont été absents dont Mahmoud Benhalib gravement blessé à Berkane par Larbi Naji, ce qui a mis fin à saison, alors que ses coéquipiers El Hafidi et Achakir également blessés dans ce match seront absents pour quelques semaines.

Le Raja qui était dans l’obligation d’aligner une formation hétérogène, laissant certains de ses pièces maitresses au repos dont le gardien Ziniti…, Metouali et Banoune qui ont été sollicités par la suite en tant que remplaçants, a joué à l’économie face à une MCO déterminée plus que jamais pour ne pas y laisser des plûmes.

Et alors que la rencontre se dirigeait vers une victoire des Verts, les Orientaux ont remis les pendules à l’heure dans le dernier quart d’heure de jeu grâce à un but signé Nabil Jaadi, suite à un corner, permettant aux siens d’arracher un nul des plus précieux. Ce qui leur permet de demeurer sur la 3e place du podium avec un total de 23 points, tandis que les Rajaouis pointent toujours à la quatrième position avec 22 points et un match en moins.

C’était l’essentiel pour le Raja et un point vaut mieux que rien dans ces conditions difficiles où les Verts ont l’esprit ailleurs puisqu’ils jouent sur 3 fronts, la Botola en plus des Coupes arabe et africaine. D’ailleurs, juste après le match tard dans la soirée, les joueurs rajaouis ont pris la direction d’un hôte jouxtant l’aéroport Mohammed V pour passer la nuit de mercredi à jeudi et s’envoler tôt le matin à destination de la Tunisie afin de rencontrer l’Espérance, le samedi 25 janvier dans un duel des plus décisifs comptant  pour la cinquième journée de la Ligue des Champions (phase de poules). Ce match est d’une grande importance pour le Raja qui occupe la 2e place avec 7 points à 3 longueurs derrière son adversaire tunisois. Le Raja compte réussir un bon résultat tout en prenant sa revanche contre l’EST après la défaite lors du match «aller» à domicile (0-2). Aussi, il souhaite assurer la qualification avant le match de la 6e et dernière journée contre Vita Club de la RD Congo prévu, une semaine après, le samedi 1er février.

Le temps donc presse pour le Raja qui enchainera avec les matches de la Botola, le 5 février face l’OCK à domicile et le 12 février contre l’AS FAR à Rabat. Entretemps, le Raja rencontrera à domicile le 9 février le Mouloudia Alger qu’il a battu à Blida le 4 janvier (2-1) pour le compte de l’aller des quarts de finale de la Coupe arabe Mohammed VI.

Vraiment un programme trop chargé pour les Verts avec pas moins de 8 matches en un mois et qu’on leur souhaite bonne chance, ici et ailleurs.

Rochdi Ben Mhammed

*

*

Top