Le WAC entre Garrido et Hossam Hassan

Faouzi Benzarti n’est plus l’entraîneur du Wydad de Casablanca. Il a quitté le club des Rouges en fin de la semaine écoulée alors que son départ était déjà senti. Le technicien tunisien qui est récidiviste a choisi cette fois de s’engager avec l’Etoile Sportive du Sahel, a annoncé le club tunisien.

C’est la deuxième fois que Benzarti quitte le WAC en plein engagement en compétition africaine après l’avoir fait il y a moins de deux saisons quand il a opté pour la sélection de son pays laissant les Rouges sans entraineur alors qu’ils étaient qualifiés pour les quarts de finale de la Ligue des Champions. Ce qui coûté leur a une déstabilisation technique en s’inclinant face à l’ES Sétif d’Algérie en Champion’s League et aussi en Coupe arabe face au même club tunisien.

A son retour au Maroc après s’être remercié par la sélection des Aigles de Carthage, le coach tunisien a récupéré le temps perdu pour faire les beaux jours du WAC, en remportant le titre de la Botola et en se qualifiant pour la finale de Ligue des Champions. Cette finale n’arrive toujours pas à connaitre sa fin après le match nul (1-1) en aller à Rabat alors que le match «retour» à Tunis s’est arrêté au bout d’une heure de jeu pour cause du mauvais arbitrage et de la VAR non utilisée pour s’assurer du but de l’égalisation du WAC qui était mené au score (1-0).

La CAF avait ainsi décidé de faire rejouer cette finale « retour » et les deux équipes ont saisi le TAS, chacune avec les arguments qu’elle avance. Aujourd’hui, on attend toujours le verdi du TAS qui serait donné prochainement.

C’est dans ce contexte que le coach tunisien a profité de l’occasion pour demander une revalorisation salariale conséquente de plus de 60 millions de centimes par mois, ce que les dirigeants wydadis trouvent exagérant pour un coach et n’en ont ainsi pas pu répondre.

En attendant, le WAC poursuit ses entrainements sans entraineur. Son ancien joueur sénégalais, Moussa N’Daw, remplit le vide. Il assure l’intérim en attendant le recrutement d’un nouvel coach. Dans les coulisses du club des Rouges, on parle de deux candidats, l’Egyptien Houssam Hassan et l’Espagnol Juan Carlos Garrido, ancien entraîneur du Raja.

Garrido est annoncé avec insistance du côté des Rouges même si la presse égyptienne avance que le président du WAC, Said Naciri, a contacté l’ancienne star des Pharaons, Hossam Hassan, pour prendre les rênes de leur équipe.

Attendons donc confirmations lors des jours à venir…

Rochdi Ben Mhammed

Related posts

*

*

Top