L’épreuve de vaccination!

Depuis déjà des années, le Maroc se lance résolument dans l’ère industrielle, sous nombre de formes. Ses prétentions dans ce sens, ne sont plus un secret pour personne, du fait qu’elles soient exhibées au grand jour.

En dépit de ses grosses carences en matière d’hydrocarbures, il s’érige en réel prétendant à l’aventure de l’industrie de haute palette à l’échelle planétaire, en rivalité avec les ténors du domaine. Ses performances automobiles et aéronautiques se passent de contestation quant à la qualité et la consistance du produit en série.

Dans le même sillage, on ne pourrait soustraire la grande cavalcade portuaire que met en trombe l’ensemble Tanger Med, sur le détroit, à l’antichambre méditerranéenne de la péninsule ibérique, en attendant que son alter ego à l’antipode atlantique dans la ravissante Dakhla, aux confins subsahariens. De même, ses prouesses notoires en énergie renouvelable dans le sud-est à la station Nour et en resources hydriques dans le sud-ouest, à partir de la fabrique de dessalement d’eau de mer à Douira, pour ne citer que celles-ci, sont de nature à conforter ce cachet de choix dans le registre mondial.

Cette dynamique au rythme effrénée crevant l’écran, vient de se faire illustrer vaillamment, en dépit du mal pandémique, par la production des navettes, en quantité faramineuse qui faisait sensation au-delà de toute prévision. C’est autant dire qu’à tel point le pays est capable de surmonter les écueils et se hisser dans la cour de la grande émergence universelle.

Aujourd’hui encore, il s’affronte à l’épreuve dont tout le monde est censé faire preuve de bravoure sanitaire. Il est bien question de la lutte vaccinale contre la Covid-19 auquel il s’apprête à s’atteler en premier rang afin de préserver ses vies humaines autant que faire se peut. Il est bien connu que notre pays est, de tout temps, une nation de tradition à ce niveau, en ce sens qu’il s’est acquitté de la vaccination de sitôt contre les maladies à gros risque, tel la poliomyélite, l’hépatite, la BCG, la pneumonie, la diphtérie…

A cet égard, on se prépare, tout récemment, à recevoir la composition du vaccin Coronavirus que les laboratoires chinois ont dû étoffer, en vue d’entamer l’opération délicate de fabrication des injections. A ce propos, les Autorités du pays sont dans l’attente du consentement de leurs homologues chinois pour amorcer la procédure productive.

Ce processus prévu dans deux semaines, est en fait, sujet à des normes strictes et soumis à un contrôle technique rigoureux, avant d’en faire profiter la population marocaine et africaine, par la suite. Il est donc attendu que notre pays, en avance dans cette opération salvatrice, serait à mi-décembre prochain, producteur du vaccin Covid-19, prêt à l’exportation dans les pays du continent africain et du voisinage.

A croire le département de tutelle, notre pays est en passe d’entamer, dans peu de temps, la campagne de vaccination, vu que tous les plans définitifs de l’opération sont achevés, dans les conditions requises. Le Maroc est alors au rendez-vous de l’une de ses grandes épopées historiques qui en est sorti constamment indemne!

*

*

Top