Les femmes plus que les hommes?

Infections Urinaires

O.A

Toutes les femmes connaissent un jour une infection urinaire. Si elle ne touche pas que la femme, l’infection urinaire est plus fréquente chez les femmes pour des raisons anatomiques.

Des Infections fréquentes

Les cystites sont certainement l’une des infections les plus fréquentes chez la femme. Malgré sa réputation bénigne, la cystite n’est pas à prendre à la légère. Une infection urinaire non traitée peut en effet avoir d’importantes répercussions. Des douleurs dans le bas ventre, une envie d’uriner trop fréquente suivie d’une miction douloureuse et parfois de la fièvre. La cystite est une affection courante chez la femme. Il y a principalement deux raisons à cela.

La première est physiologique:

Les bactéries peuvent se coller sur les parois de l’appareil urinaire et remonter jusqu’à la vessie. Si elles stagnent et ne sont pas évacuées, cela déclenche une infection. Si les femmes sont plus souvent touchées, c’est parce que leur urètre est plus court que celui des hommes, donc les bactéries remontent plus vite.

La deuxième raison

C’est une mauvaise habitude que les femmes ont prise malgré elles : se retenir d’uriner. Il n’est pas aussi facile pour les femmes d’aller aux toilettes lorsqu’elles ne sont pas chez elles. Du coup, elles se retiennent, les urines stagnent et les bactéries sont moins bien évacuées.

Adopter une bonne hygiène individuelle

Une bonne hygiène et beaucoup d’eau permettent en général d’éviter cette douloureuse affection. En effet, en cas d’infection urinaire, il est recommandé de boire beaucoup d’eau pour laver la vessie et nettoyer l’urètre, et entretenir une bonne hygiène. Ces deux préceptes résument bien les principaux conseils à suivre pour éviter cette désagréable infection urinaire. Il est très important d’enseigner aux petites filles qu’après la selle, il faut toujours s’essuyer vers l’arrière pour éviter de transporter les germes vers la vulve. C’est ce que  rappellent très souvent les praticiens dont des pédiatres et des gynécologues. Concernant l’hygiène intime, si elle doit être régulière, elle doit aussi rester douce. A proscrire donc les produits antiseptiques et autres déodorants intimes. D’autres facteurs peuvent par ailleurs favoriser l’infection, c’est le cas de la constipation et le fait de se retenir d’uriner. Dernier point et non des moindres, c’est d’aller aux toilettes après chaque rapport sexuel, ce qui favorise l’évacuation des microbes.

Prévenir les récidives de cystites

Boire beaucoup d’eau (au moins 1,5L par jour), aller aux toilettes régulièrement et ne pas se retenir trop longtemps, ne pas prendre de douches vaginales, ne pas utiliser de produits d’hygiène intime parfumé ou autres bains moussants.

S’essuyer d’avant en arrière après être allé aux toilettes car, si l’urine est stérile, les selles contiennent de nombreux germes. Uriner tout de suite après chaque rapport sexuel et évitez l’usage des spermicides. Lutter contre la constipation, porter des sous-vêtements en coton.

Étiquettes , , ,

Related posts

*

*

Top