Mawazine: un weekend électrique à Rabat

Un weekend électrique dans la ville des lumières et des arts, Rabat. La 18e édition du Festival Mawazine-Rythmes du Monde bouclée en beauté, samedi soir, a tenu toutes ses promesses. Un véritable temps musical ! Les remparts et les lieux emblématiques de la capitale ont vibré au rythme des musiques de tout genre. Il y en avait pour les goûts!

Sur la scène internationale de l’OLM-Souissi, les deux vedettes de la musique, Maluma et Karol G, ont livré un concert musical inoubliable pour le plaisir des festivaliers et des amoureux de la musique. Les deux chanteurs, très attendus d’ailleurs  sur scène, ont attiré un public jeune assoiffé de rythmes, de la parole et des danses. Les jeunes enthousiastes ont applaudi chaleureusement leur star qui a clôturé en apothéose les concerts de cette année à l’OLM-Souissi. Les mélomanes ont esquissé des pas de danse au rythme de «Mala Mia»,  un des titres les plus connus de la star de la soirée.

La chaleur s’est davantage emparée de la scène avec l’entrée sur scène de la chanteuse de trap latino et de reggaeton colombienne, Karol G. Sur des rythmes latinos, la jeune chanteuse de 28 ans a partagé avec les mélomanes et les férus de sa musique ses chansons telles que «Hello», «Secreto», mais aussi un moment musical agréable et convivial.

De l’autre côté de la ville, sur la scène «Plage de Salé», les danses et les mélodies de la musique chaâbi ont enchanté les deux villes jumelles. Vêtue d’un caftan vert, le violon à la main, la star de la chanson chaâbi, Zina Daoudia, a livré un concert électrique devant un public accueillant et chaleureux. Et comme à l’accoutumée, la chanteuse a fait bouger les festivaliers et les mordus de la musique chaâbi dans tous les sens. Zina Daoudia a surfé sur tous les styles, y compris l’Aita  pour le bonheur du public de Mawazine.

Mohamed Nait Youssef

Related posts

*

*

Top