Nul des Lions contre l’Albanie,  victoire des Olympiques face au Liberia

Le football marocain se prépare pour les prochaines échéances internationales. Deux matches amicaux des équipes nationales A et Olympique ont eu lieu, mercredi dernier.  Le premier match des Lions de l’Atlas a été sanctionné d’un score vierge (0-0) devant la sélection d’Albanie dans son fief au stade Loro-Boriçi à Shkodër. Le second match, disputé au Complexe sportif de Fès, a connu la victoire des Olympiens au détriment de l’équipe A du Liberia (4-2).

Ces deux testes ont plus ou moins reflété l’image des sélections marocaines appelées à rebondir dans les prochaines compétitions officielles. Le match le plus important concerne l’équipe A qui s’est neutralisée dans le fief de l’Albanie. Lors de ce test qui s’inscrit dans le cadre de la préparation des Lions de l’Atlas pour le 3ème et dernier tour qualificatif pour la Coupe du monde 2018 en Russie, ainsi que pour la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2017) au Gabon, l’essentiel a été fait avec  formation marocaine en quête d’expérience mais en manque d’inspiration dans le jeu.  L’adversaire balkanique a dominé et a créé plusieurs occasions de scorer mais n’a pas pu prendre l’avantage face à une défense marocaine soudée autour du duo Benatia-Da Costa mais aussi du gardien de but, Munir Mohand, le portier de Numancia qui a n’a pas chômé et qui a assuré sa titularisation.

Dans l’ensemble, les Lions de l’Atlas déjà qualifiés pour la CAN 2017 et en quête d’une belle entame à la phase décisive des groupes pour le dernier Cape menant vers le Mondial 2018, ont fait un bon match devant les Balkaniques qui venaient de laisser une belle impression à l’Euro 2016.

Remaniés dans une grande partie même si la rigueur du jeu reste encore à envier pour les nouveaux joueurs sollicités, les Lions de l’Atlas sont en train de se faire santé, lentement mais sûrement, sous la houlette de l’entraîneur Hervé Renard qui ne compte que sur les professionnels d’Europe. Renard a relégué au second plan de joueurs ayant leur place en équipe nationale tels Abdelaziz Barrada et Youssef El Arabi, mis dans la liste d’attente après avoir opté pour jouer dans les pays du Golfe. Abderrazzak Hamdallah, Issam Adoua et d’autres ont connu le même sort alors que Khalid Boutayeb, Mbarek Boussoufa, Soufiane Bouffal, Younes Belhanda, Abdelhamid El Kaoutari, Romain Saiss, Zouhair Feddal… ont été laissés au repos pour donner la chance à de nouveaux joueurs.

Certains nouveaux titulaires tels Aguerd, Naciri et Bouhaddouz en défense et au milieu ou Tannane… en attaque ont fait l’essentiel dans ce duel fermé et accroché contre les Balkaniques considéré par le coach Renard comme un galop d’essai avant les choses sérieuses. Ce sont là des choix à respecter mais ça reste à confirmer dans les rencontres officielles même si la mission du Onze national ne semble pas facile à négocier surtout qu’il aura à croiser le fer contre de gros morceaux africains, aussi bien CAN que le Mondial…

Le Maroc, déjà qualifié pour la CAN 2017, devra achever les éliminatoires en beauté contre l’équipe du Sao Tomé, le 4 septembre au complexe sportif Moulay Abdallah à Rabat, avant de passer à l’autre camp des derniers qualificatifs pour le Mondial 2018 contre le Gabon, Mali et Côte d’Ivoire.

Du pain reste encore sur la planche pour Renard et les Lions…

C’est qui dit pour les Lions l’est aussi pour les Lionceaux olympiques et leur entraineur, Jamal Sellami, qui venaient de réussir un sérieux match amical contre le Liberia. Le groupe de Sellami s’est imposer avec brio par (4-2) grâce à des buts de par Walid Azaro, autre d’un hat-trick et l’un des artisans de cette victoire, (11è, 25è et 78è) ainsi qu’Achraf Bencharki a quadruplé la partie sur un pénalty dans le temps additionnel. C’est victoire bonne pour le moral pour les Olympiens marocains qui veulent effacer l’éponge sur l’absence aux JO de Rio et qui voient en l’horizon des Olympiades de Tokyo en 2020, même si certains d’entre eux n’auront plus l’âge olympique.

L’importance de cette victoire réside dans le calibre de l’adversaire libérien qui s’est déplacé avec son équipe A même s’il n’a pas évolué avec tous ses titulaires. Ce match constitue une grande importance pour la sélection libérienne qui n’a pas encore assuré sa qualification définitive pour la CAN 2017 des grands. Elle poursuivra sa préparation avant le déplacement à Monastir où elle affrontera la Tunisie, dans un match décisif pour la qualification à la phase finale de ladite CAN. Le Liberia et la Tunisie se partagent la tête du tableau du Groupe A avec 10 points chacun, mais les Libériens ont l’avantage du goal average à la faveur de leur victoire en match aller, remportée à Monrovia par (1-0).

Les Tunisiens peuvent espérer mieux faire face aux Libériens qui ont été dominés seulement par les Olympiens marocains. Ça reste un test, un match amical qu’on aurait souhaité face aux Lions de Renard au lieu des Lionceaux de Sellami qui ont encore du temps pour bâtir une équipe d’avenir…

Pour le moment, place aux Lions de Renard qui sont toujours appelés à vaincre et convaincre…

Rachid Lebchir

*

*

Top