Page tournée

Quand une page est tournée, cela veut dire qu’une autre est entamée. Le Livre est ainsi fait.

Pour le Parti du Progrès et du Socialisme, les pages se suivent dans la cohésion de l’action et au service du peuple et de la nation. Et quand une page est tournée, cela ne signifie ni l’agonie, et encore moins la mort, ni la «chute finale» tant que l’idée est vivante, portée par son environnement, enracinée dan sa terre, respirant son atmosphère et s’étalant dans son espace. L’idée est celle de «la libération nationale, sa sauvegarde et sa consolidation dans tous les domaines, pour un régime démocratique et progressiste, pour l’émancipation totale du peuple, pour la fraternité des nations et leur coopération sur un pied d’égalité, pour la paix dans le monde».

C’est ainsi que par, et pour, cette idée ; une école s’est constituée dans le champ politique marocain.  Une école reconnue et que les démarches et les agissements des extrêmes et des opportunismes, de gauche comme de droite, n’ont pas réussi et ne réussiront pas à faire disparaitre.

Dans notre beau pays, ni la perte cruelle des hommes, ni l’interdiction par des motifs fallacieux, ni la répression arbitraire et le maccarthysme n’ont arrêté le parcours de celles et de ceux qui croient à la justice sociale, au progrès et au respect de l’équilibre écologique. Celles et ceux pour qui l’exploitation de l’homme par l’homme n’est pas une fatalité et qui œuvrent pour l’émancipation de la personne humaine dans l’égalité, la dignité, la solidarité et le respect de l’intérêt général.

Certes, certaines pages du Livre ont été tournées en provoquant auprès des camarades des appréhensions diverses. Doit-on remonter jusqu’au gouvernement Abdallah Ibrahim et la demande de retrait des cadres du parti de cet Exécutif et ce qu’il en est advenu alors de l’un et des autres ; de Abdelaziz Belal, de Lahbabi et de Serfaty ? Devrait-on rappeler que le passage de la clandestinité à l’exercice légitime et légal de l’action politique a été une page que certains hésitaient à tourner de peur d’être piégés par des rafles policières ? Et l’abandon de certains dogmes, comme le centralisme démocratique, qui avait provoqué dans son temps un refus qui perdure inconsciemment chez certain(e)s actuellement.

De même, la décision du Comité Central de mandater le Bureau politique d’œuvrer pour la constitution d’un groupe parlementaire a constitué en son temps une approche qui n’a pas été acceptée comme il se devait pour parfaire la fonction tribunitienne du parti… Il a fallu que My Ismail Alaoui devienne secrétaire général du PPS pour organiser un recueillement solennel sur la tombe de Hadi Mesouak… Celles et ceux qui se sont écartés du PPS pour créer un parti sous la pression  ont été heureux de retrouver le bercail après la conscience de leur égarement… etc. Autant pour la participation au gouvernement en  janvier 2012 que pour en sortir en octobre 2019, les pages tournées l’ont été après une lecture attentive de leur contenu et des enjeux relevés après discussions et décisions des instances dirigeantes.

Le PPS est avant tout une IDEE qui se transforme  en fonction du temps en organisation, analyses et actions politiques. Tant que l’idée se retrouve dans son environnement, aucune peur à avoir pour son développement. Les hommes et les femmes qui portent l’idée ne sont que des vecteurs temporaires permettant l’adaptation et l’évolution de l’IDEE avec les conditions objectives de son environnement. La subjectivité joue un rôle dans l’engagement de ces vecteurs dans la mesure qu’elle détermine leur degré de participation.

Enfin ; la métaphore veut que la page tournée, seuls les mots qui y sont y resteront. Tous ceux qui s’y sont glissé par opportunisme ou tout autre artifice tomberont. De cela aussi, le parti du Livre est riche par sa sérénité et sa profonde conviction que «le tamisage» est assuré par le temps et ses conjonctures. Sans ignorer la présence permanente «des hommes et des femmes sincères dans leur engagement, et que si certain(e)s d’entre eux (elles) ont atteint leur fin, d’autres attendent encore sans  varier aucunement dans leur engagement»; le turnover est grand et diversifié; car personne n’est indispensable à la réalisation du destin historique. Surtout quand on est  en totale opposition avec le legs paternel sur le fonds et sur la forme. L’important c’est que la page soit tournée après une «analyse probante et lucide»; l’avenir nous éclairera sur le reste.

Related posts

*

*

Top