Le Raja s’adjuge la 60e édition

SAR le Prince Moulay Rachid a présidé, samedi au Complexe sportif Prince Moulay Abdellah à Rabat, la finale de la Coupe du Trône de football (saison 2016-2017), remportée par le Raja de Casablanca, qui a battu le Difaâ d’El Jadida aux tirs au but (3-1) (temps réglementaire 1-1).

Après le salut des couleurs nationales au son de l’hymne national, SAR le Prince Moulay Rachid s’est dirigé vers la pelouse où Son Altesse Royale a été salué par les membres du bureau de la FRMF, les arbitres de la finale conduite par Hicham Tiyazi, ainsi que par les dirigeants et joueurs des deux équipes finalistes. Après avoir posé pour une photo souvenir avec les membres des deux équipes et les arbitres de la rencontre, SAR le Prince Moulay Rachid a donné le coup d’envoi officiel du match, avant de regagner la tribune d’honneur d’où il a assisté aux péripéties de cette finale.  A la fin de cette rencontre marquée par une ambiance festive et de fair-play, SAR le Prince Moulay Rachid a remis le trophée de la deuxième édition de la Coupe du Trône de futsal au capitaine de Dynamo Kénitra Soufiane El Mesrar, ainsi que la Coupe du Trône Dames au capitaine de l’AS FAR Ibtissam Jraidi. SAR le Prince Moulay Rachid a également remis la Coupe du Trône messieurs au capitaine du Raja de Casablanca, Issam Erraki.

Le Raja de Casablanca a remporté la Coupe du Trône de football (saison 2016-2017) en battant le Difaâ d’El Jadida, samedi au Complexe sportif Prince Moulay Abdellah à Rabat. Les Verts et Blancs se sont imposés au terme de la séance de tirs aux buts (3-1).

Dans le temps réglementaire, Mouhcine Iajour a ouvert le score pour les hommes de Juan Carlos Garrido à la 28è minute du jeu, avant que Hamid Ahdad n’égalise sur pénalty pour les Doukkalis à la 59è minute.

Le temps réglementaire du match reste ainsi inchangeable bien que chacun des protagonistes avait les moyens de sortir vainqueur. Le Raja, en première mi-temps, a raté 3 occasions de scorer par Mohcine Iajour qui allait se racheter au bout de la première demi-heure de jeu avec un but de la tête suite à une action offensive ponctuée par un beau centre de Zakaria Hadraf. Le Difaâ qui a dominé la seconde partie, a pu rétablir l’équilibre suite à un penalty bien botté par Hamid Ahdad. Un penalty provoqué par Jawad Lyamiq qui n’a pas bien calculé la trajectoire de la balle.

C’est sur ce que les deux équipes sont passée aux prolongations avec une tactique très fermée surtout au niveau défensive, en se basant sur les contre-attaques. Le coach espagnol du Raja, Juan Carlos Guarrido, a essayé de gagner un peu plus de temps avec les changements qu’il a effectués dans l’espoir de prendre l’avantage dans des moments décisifs. Son homologue du DHJ, Abderrahim Talib, a renforcé sa ligne défensive avec un seul changement. Mais n’a été change dans le score de ce duel terminé sans vainqueur ni vaincu.

L’arbitre Tiazi a renvoyé les deux équipes vers la phase décisive des tirs aux buts. Les Jdidis ont raté deux tirs par Ayoub Nanah et Mohammed Ali Bamaamer alors les Rajaouis en ont raté un par Mouhcine Iajour avant que Issam Errakine botte le penalty de la dernière chance et offre à ses coéquipiers ce prestigieux trophée.

SAR le Prince Moulay Rachid qui a présidé cette finale, a  remis la coupeau capitaine du Raja, Issam Erraki au grand bonheur des vainqueurs qui ont partagé leur joie avec leur grand public qui sont venus assister à ce match et qui ont vraiment joué leur rôle de 12e joueur des Verts. «C’est grâce à eux que l’équipe continue et continuera son bon travail. C’est pour eux et grâce a eux on a gagné le premier trophée cette année et on gagnera d’autres encore…», a déclaré l’entraineur du club des Verts Juan Carlos Garrido qui a continué : «Cette finale a été réussi grâce au travail fourni par tout le staff technico-administratif et les dirigeants du club autour du président Saïd Hasbane qui est à remercier…», a ajouté le coach Garrido qui n’a pas oublié d’«apprécier les efforts des personnes qu’on ne voit pas sur le terrain mais qu’ils ont un très grand rôle dans le succès qu’on a eu aujourd’hui». Il s’agit des véritables supporters rajaouis que Garrido tient à remercier vivement tout en leur demandant de laisser les choses passer surtout pour le président du club et lui laisser le temps de travailler dans la sérénité afin qu’il puisse faire de son mieux pour le bien de l’équipe.

Dans l’ensemble le Raja vient maintenant de renouer avec les titres qui lui fait défaut depuis 4 saisons.La dernière Coupe du Trône remportée par le Raja remonte à 2012 au détriment de l’AS FAR.

En 2017, le Raja a donc remporté son huitième sacre après  ceux de 1974, 1977, 1982, 1996, 2002, 2005 et 2012.

Le DHJ, lui, a raté l’occasion d’ajouter un deuxième titre à leur palmarès après celui de 2013.

Hajar Dari

Related posts

*

*

Top