Relancer la machine de l’économie dans le Souss!

Du côté de la région du Souss Massa, on a l’impression que le confinement donne des ailes aux décideurs. Depuis déjà quelques jours, les préparatifs du jour d’après vont bon train.

On met résolument les pieds à l’étrier et annonce la couleur de la reprise. Du pain sur la planche dans les différents compartiments de la capitale du Souss, en tant que levier de prédilection de la région.

Dans le secteur du tourisme qui semble se ressaisir progressivement, le président du Conseil Régional du Tourisme (CRT) met de la verve dans les turbos en vue de réunir les conditions de la relance. Pour ce faire, il ne cesse de rassembler les divers acteurs pour se mettre à la concertation pour impulser un domaine, mis en hibernation pandémique.

Au sortir de la crise, la destination n’est pas à l’abri d’assauts des passagers de tous les coins du royaume en attendant l’ouverture des frontières. Dans ce sens, la structure fédératrice du Souss à confectionner, il y a quelques jours, un support/vidéo royal qui exalte, d’une touche hyper professionnelle, les atouts resplendissants du site attractif dont les compatriotes ont passionnément à jamais, un faible effréné.

Rachid Dahmaz, le président de l’instance que l’épidémie a cruellement minée, se démène comme un beau diable à remonter la pente, au cœur  d’écueils qui fusent de toutes parts. Il est donc insensé d’abandonner à son sort, un secteur «moribond», alors qu’on y avait, au préalable, placé tous les espoirs, à drainer les visiteurs et les devises.

L’Etat est amené à s’y mettre sans plus tarder, à revigorer ses veines desséchées, comme il s’attelle à le faire dans moult domaines. La vitalité et surtout la prééminence du tourisme sont à impulser, en ce moment crucial qu’endure notre pays, du moment que la volonté y est en aval, copieusement affichée par tous les opérateurs et les interventions aussi bien administratifs que professionnels.

Ceux de la ville viennent également de s’entretenir avec le président du CRT, pour entamer de concert, toutes les dispositions du secteur, en particulier la saison estivale, avec les mesures sanitaires à mettre en avant, tout en sachant que la commune amorce déjà des réaménagements à la corniche, lieu de préférence des estivants.

Dans le même ordre d’idées, le Wali de la région Souss Massa a tenu, jeudi dernier, en compagnie des gouverneurs de la région et du président du conseil régional, une réunion à distance, relevant du comité de veille économique régional.

Une occasion pour tous les acteurs de la région de faire le diagnostic de l’état socio-économique de la région l’examen des répercussions de la propagation de la crise sur les secteurs de l’économie de la région et la présentation des recommandations et des suggestions, à même de permettre la reprise saine de toutes les activités économiques, suite aux instructions royales.

Une opportunité aussi pour assurer le suivi des décisions centrales en vue de garantir le redressement du secteur de l’économie, la protection des entreprises et les postes d’emploi, pour surmonter les effets de la pandémie. Pour sa part, prenant la parole, le directeur du Centre d’Investissement Régional (CRI), a présenté un exposé exhaustif sur l’actuelle conjoncture et les incidences négatives qui en découlent sur les secteurs économiques et les perspectives de sortir de la crise, à partir des données et chiffres à l’appui.

Le débat qui s’en suivait s’est focalisé sur les dispositions à mettre en œuvre pour accompagner le secteur de l’économie et lui permettre de retrouver sa vie. Cette aspiration affichée nécessite la conjugaison des efforts, la coordination et l’entraide entre tous les acteurs concernés, à savoir les autorités locales, les conseillers élus, les chambres professionnelles, les services extérieurs, les opérateurs économiques et sociaux.

Cette importante rencontre sera suivie d’autres réunions de commissions sectorielles pour monter des visions sur les secteurs de l’économie et les soumettre au comité de veille régionale économique. Il paraît donc que la machine commence à tourner à plein régime dans la région Souss Massa, au niveau du tissu économique, en vue de remettre sur les rails les divers leviers en inertie à cause de l’épidémie qui a fortement rongé le secteur.

Related posts

*

*

Top