«Relégation logique, politique et sport ne vont pas de pair»

Miloud Jadir ancien directeur de l’OCK

Après trente-huit  ans de présence parmi l’élite du football national, L’OCK va connaître sa relégation en deuxième division  en compagnie du Raja de Beni-Mellal.

Depuis quatre décennies l’OCK partageait en effet, ses pointures avec l’élite du football national, pour représenter du coup, une ville de deux cent mille habitants. Mais les choses se sont sérieusement dégradées depuis le départ des cadres du seul parrain et sponsor, l’OCP. Ce dernier avait obligé en effet, depuis 2011-2012, ses cadres à se retirer de toute fonction dans la gestion du club, pour se limiter seulement à la seule subvention de ce dernier.

Une décision qui a coûté cher à la gestion du club, malgré que Dr. Scadi qui faisait parti du staff dirigeant depuis des années, avait convenablement repris le flambeau, mais pour se voir ensuite harcelé par le comportement incompris de certains adhérents, pour le pousser à la démission en 2019.

Une démission qui a été fatale à l’équipe qui s’est vue, cette année, reléguée en seconde division.

Face à ce tableau, nous avons contacté M. Jadir qui, ancien secrétaire général et directeur du club, a bien voulu nous répondre à la question du pourquoi de la descente du club de Khouribga en division inférieure.

« L’OCK est un club qui a perdu de sa notoriété depuis le départ du dernier président Dardaki ex-responsable du service social de l’OCP, suite à la décision prise à haut niveau par le Groupe Chérifien d’interdire aux cadres de l’OCP de gérer le club.

Une décision qui a été prise suite au comportement de certains groupes de pseudo-supporters qui, poussés par certaines personnes pour des raisons inconnues, ne cessaient de faire des manifestations même en centre-ville, pour protester contre la gestion du club, alors tout était en règle.

Ces gens ont été aussi poussés par des anciens joueurs dont le mobile reste encore inconnu de nos jours.

De toutes les manières, face à cette grogne injustifiée, j’étais obligé de jeter l’éponge en 2015 quand ma personne a été insultée par ces gens, pour prendre une décision définitive de ne plus continuer de faire partie de n’importe quel comité, en l’absence des cadres de l’OCP.

Pour noter entre-autres, qu’aujourd’hui, cette relégation est due aux luttes intestines au sein des membres du comité dont certains n’ont aucune connaissance en football, mais très doués cependant, pour se préparer aux prochaines échéances électorales. Comme quoi politique et gestion d’un club sportif collectif ne vont pas de pair.

En tout état de cause, bien que je reste fier d’avoir remporter une Coupe du trône, un titre de champion, et vice-champion derrière le WAC, respectivement durant les années 2006, 2014 et 2015, je souhaite que l’OCK reprendra sa place parmi l’élite, l’année prochaine. Mais encore faudra-t-il faire à des gens capables de reprendre les rênes du club, autrement ce dernier finira dans d’autres divisions inferieurs. Dont acte ! » Conclu M. Jadir.

Farid Barigo

Related posts

*

*

Top