Renard confiant avant le départ des Lions pour la Russie

A l’occasion du match amical des Lions de l’Atlas face à leurs homologues de la Slovaquie, disputé lundi à Genève, le second après le nul de (0-0) devant l’Ukraine, jeudi dernier également à Genève, il ne reste plus qu’un seul test pour la sélection nationale qui s’envolera vers l’Estonie où elle va se mesurer à la sélection locale, le 9 juin.

Ces matches rentrent dans le cadre des préparatifs au Mondial 2018 pour les Lions de l’Atlas qui se trouvent actuellement en stage de concentration d’une dizaine de jours en Suisse.

Le sélectionneur national Hervé Renard a tenu, dimanche, une seconde conférence de presse d’avant-match contre la Slovaquie pour mettre toute la lumière sur cette rencontre mais aussi pour parler de l’aptitude physique et technique de ses joueurs qui sont tous en bonne santé.

Renard a ainsi rassuré sur l’état de santé du latéral droit, Nabil Dirar, qui ne figurait pas sur la liste du match disputé lundi contre la Slovaquie. «Dirar a eu une petite alerte au mollet et il ne sert à rien de prendre des risques inutiles. On est à dix jours de la compétition et il ne faut pas griller ses atouts», a-t-il déclaré lors de sa sortie médiatique. Selon le technicien français, «c’est juste de la prévention pour qu’on soit en possession de toutes nos forces le jour J». «Il vaut mieux lui laisser quelques jours de repos, ne pas le faire jouer demain pour qu’on soit sûr de pouvoir le récupérer assez rapidement», a-t-il dit.

Dans l’ensemble, les Lions vont de mieux en mieux. Sur le plan des résultats, ils veulent continuer sur leur lancée après avoir réussi les premiers tests en mars dernier, respectivement face à une équipe qualifiée pour le Mondial, la Serbie (2-1) à Turin, et l’Azerbaïdjan (2-0) à Casablanca.

Lors de ce second point de presse, Hervé Renard a confirmé que le stage en Suisse se passe dans de très bonnes conditions. «Il reste encore dix jours de travail où on va continuer de faire les derniers réglages nécessaires. Il ne faut pas compter seulement sur les résultats des matches amicaux. Il faut surtout en profiter afin de trouver les solutions adéquates pour mettre en place une sélection plus homogène, plus compétitive et plus efficace. Une sélection capable de rivaliser avec les grands et aller jusqu’au bout dans ce Mondial. Pour le moment, on est concentré, on est motivé…», a conclu Renard. Le plus important c’est d’être prêt le 15 juin, jour du premier match face à l’Iran avant de continuer contre le Portugal (20 juin) et l’Espagne (25 juin). Il faut que les Lions fassent de leur mieux pour réussir ces matches et passer au second tour, ce qui reste l’objectif principal des tous les Marocains.

Rachid Lebchir

Top