En route vers le congrès national du PPS!

Depuis quelques jours, à travers nombre de régions du pays, le PPS tient ses congrès provinciaux, dans la sérénité et l’engagement. Au-delà des opérations organisationnelles relatives à la restructuration des sections provinciales ou encore l’élection des délégués et des proposés au comité central, les membres du parti tiennent des rencontres de communication avec les populations.

Aussi bien à Sidi Kacem, à Taza ou à Tinghir, à Zagora, à Marrakech, qu’à Boulemane, à Errachidia, à Agadir, à Tiznit, à Martil.., les rencontres de la direction nationale avec les militants et militantes des bases, mais également des citoyens se succèdent, partout dans le territoire du pays, à des cadences soutenues. Le Secrétaire Général, en compagnie des membres du bureau politique et des ministres du parti, sillonnent les villes, les campagnes et les patelins les plus reculés pour vivre des moments d’échange et de partage des préoccupations et des attentes…

Le PPS rend public son congrès et met à la disposition des grandes foules ses réflexions et ses alternatives dont les substances constituent les ingrédients potentiels de ses thèses. L’événement statutaire qui mobilise toutes les constituantes du parti autour du mot d’ordre qu’est  » un nouveau souffle démocratique ! « , n’est pas du tout fortuit, mais bel et bien une opportunité majeure. Il est question tout d’abord, d’insuffler des bouffées d’oxygène dans les vaisseaux des adhérentes et des adhérents du parti dont la majorité de jeunes rallie constamment les rangs de cette formation politique, vieille de plus de sept décennies. Une occasion de raffermir les structures organisationnelles et les vivifier par de nouvelles compétences, à travers tous les coins du pays. Ensuite, il s’agira d’impulser le champ politique national, visiblement en état de phagocytose. Une besogne simultanée à laquelle le parti déploie son effort, en toute transparence et sans aucune occultation.

Dans cet esprit de novation tant au niveau de l’approche que du mécanisme, sans aucune tendance de chercher à plaire ou à déplaire, le PPS continue à peaufiner son creuset fécond au service des causes suprêmes de la Nation et du Peuple. Il le dit haut et fort : on ne saurait tenter le redressement escompté avec des entités politiques mièvres et soumises ! La refonte du paysage partisan dans le sillage de la fortification et de l’autonomie, loin de toute pression dictée par la maîtrise à distance et le monopole accaparent, s’avère donc une condition impérative de libérer le pays de ses carcans et d’assurer le modèle de développement auquel aspirent les marocaines et les marocains, en particulier les couches déshéritées, exclues et démunies, par le biais de la justice sociale et territoriale. Le PPS brandit à cri et  à cor ses fondements essentiels tant au niveau de l’action politique qu’à celui de ses retombées sur la vie de ses souches terrassées par la misère et l’oppression. C’est en fait, la raison d’être d’un parti progressiste comme le PPS dont le congrès national se situe au centre de ces soucis…

Related posts

*

*

Top