Santé-Médias: Doukkali et Ammoura tournent la page

Afin de dissiper les mauvaises interprétations et les polémiques suscitées après la diffusion de l’émission «Hdi Rask», (fais attention à toi), réservée à «la trahison médicale» sur les ondes de la radio nationale, une réunion s’est tenue lundi entre le ministre de la Santé, Anas Doukkali, le journaliste Mohamed Ammoura et le doyen des journalistes, Abdellah Bakkali.

Cette rencontre, initiée par le ministre, s’est déroulée dans une ambiance sereine et constructive. Le ministre a fait savoir que la sous-estimation provoquée par la gestion de cette affaire ne pourrait être expliquée par une atteinte à l’action médiatique professionnelle à l’instar du travail de la radio nationale et des autres médias professionnels.

Mais, le ministre a insisté, par la volonté de son département à ne pas ébranler la confiance des citoyens dans le médecin et la médecine qui n’est pas uniquement une profession, mais une science et une pratique régie par une déontologie et une éthique, tout en saluant le professionnalisme du journaliste, Mohamed Ammoura et son sens de responsabilité.

Dans ce sillage, le ministre a indiqué que le secteur de la santé, comme plusieurs autres domaines, est émaillé de dysfonctionnements que son département tient à régler, notamment via l’action de l’inspection de la Santé au niveau régional et à l’échelle centrale. Dans ce chantier, comme dans d’autres, le ministère compte sur un partenariat solide avec les médias sur lesquels son département reste ouvert. A la suite de cette rencontre, le ministre a fait savoir que la question de transférer l’affaire devant la HACA (Haute autorité de la communication audiovisuelle) est dépassée.

Car, cette rencontre dénote de la relation sérieuse et responsable que les deux parties tiennent à instaurer. Chose qui ne pourrait être concrétisée sans l’amabilité et le sens de responsabilité réservés à l’initiative du ministre par le journaliste et le syndicat national de la presse marocaine, en la personne de son président, Abdellah Bakkali.

Par ailleurs, le président du SNPM a salué l’initiative du ministre, précisant que l’émission ayant suscité tant de polémique a réalisé ses objectifs en braquant les projecteurs sur les dysfonctionnements dans le domaine médical, soulignant que le journaliste, Mohamed Ammoura a fait son travail dans les règles de l’art.

Pour sa part, le journaliste, Mohamed Ammoura a salué cette initiative motivée par un courage politique, précisant que l’émission se déroule dans le strict respect de la déontologie et de l’éthique professionnelle, sans aucune intention de nuire au secteur de la santé où il y a de nombreux professionnels intègres et compétents, mais aussi des corrompus qui ternissent la bonne image des médecins intègres. La rencontre a été sanctionnée par la décision d’aller de l’avant en vue de renforcer les canaux de coopération entre le ministère et les médias surtout en matière de prévention et de sensibilisation.

Related posts

*

*

Top