Un exemple à suivre par les fédérations

Réunion par vidéoconférence du CNOM

Le Comité national olympique marocain a pris l’initiative de réunir son bureau exécutif, mardi dernier, pour discuter d’un certain nombre de sujets notamment la conjoncture actuelle marquée par la suspension des compétitions sportives pour cause de la pandémie du coronavirus.

La réunion  du CNOM tenue à distance par vidéoconférence et dirigée par son président, Faïçal Laraichi, a constitué une occasion pour relever plusieurs questions d’actualité  en rapport avec  le COVID-19 et son impact sur les activités sportives nationales suspendues depuis plus d’un mois. Un échange d’idées a été fait à propos des mécanismes et des mesures mises en place par le CNOM parallèlement aux modérations de précaution pour protéger la sécurité des athlètes marocains. Des procédures ont été ainsi mises en place par le CNOM et adoptées dans le cadre de son programme de travail prenant en considération la période exceptionnelle de cette pandémie qui a paralysé tout le monde dont le mouvement olympique.

Dans ce sens, la réunion du CNOM s’est penchée sur le report des Jeux olympiques de Tokyo 2020, ainsi que les derniers développements relatifs à ce rendez-vous en coordination avec le Comité international (CIO). Ce n’est qu’un report forcé d’une année. Le CNOM, à l’instar de tous ses homologues internationaux, devrait  continuer à suivre le programme de préparation des athlètes marocains ainsi que les préparatifs de toutes les fédérations sportives en prévision des prochaines échéances. Ce qui est de nature à faciliter et assurer la préparation en général des sportives et sportifs ainsi que les dossiers à suivre avec les fédérations affiliées au CNOM.

C’est donc une bonne chose et une belle initiative pour le CNOM qui a fixé son calendrier de manière permanente, chaque semaine, en prévoyant des rencontres à travers la vidéoconférence pour l’échange autour des différents points regroupant la famille olympique marocaine.

Aussi, des ateliers à distance avec des administrateurs et des techniciens  seront organisés par le CNOM à travers son secrétaire général, Abdellatif Idmahamma, et son trésorier Omar Bellali, afin de suivre les affaires sportives aux niveaux national et international tout en s’informant sur les derniers développements en prévision des Olympiades reportées à l’été 2021.

Voilà pour l’actualité d’une instance nationale olympique qui est restée active en ces moments de vide de sport sur tous les plans.

Cependant, cette initiative du CNOM si elle reste louable afin de garder ses athlètes toujours en contact avec les JO dans l’espoir de réaliser les résultats positifs escomptés, elle doit également constituer un exemple à suivre par toutes les fédérations marocaines.

Des rencontres à distances sont ainsi indispensables pour les responsables du sport national représenté par ses fédérations qui affiliées au CNOM avec grandes masses. Des fédérations qui ne doivent pas rester sans aucune rencontre ni action de suivi en ces moments de suspensions des compétitions sportives. Car la reprise serait annoncée dans le proche avenir après la fin de la pandémie.

Que les fédérations des sports ayant les moyens d’apporter des médailles olympiques au Maroc puissent réagir le plutôt possible dont celle d’athlétisme et de boxe. Cela sans oublier d’autres sports pouvant faire l’essentiel avec au moins des participations honorables, tels le taekwondo, le karaté, le judo, le cyclisme…

Le CNOM qui assure le suivi, devra aussi faire le contrôle de certaines fédérations même si elles sont absentes lors des prochaines JO notamment celle du football après l’élimination de l’équipe nationale qui avait  également raté son billet pour la CAN 2019, rappelle-t-on.

Et si le football national vient de rater les Olympiades encore une fois, sa fédération devra rebondir et chercher les moyens de mobiliser les autres sélections toujours en lice ainsi que les clubs qui sont en train d’honorer leur mission. Car pour la première fois, le Maroc se trouve représenté par 4 clubs dans le dernier carré des compétitions africaines, le Wydad et le Raja Casablanca en Ligue des Champions, la Renaissance Berkane et le Hassania Agadir en Coupe de la CAF. Cela en plus du parcours du Raja en Coupe arabe où il est à un match de la finale.

En attendant de briller encore plus lors de ces échéances qui sont reportées jusqu’à nouvel ordre pour la même cause pandémique, le football marocain confirme bien qu’il a les moyens de renforcer ses sélections nationales grâce à ce quatuor ainsi qu’à tous les autres clubs avec de joueurs talentueux dans ceux ayant l’âge olympique des moins de 23 ans.

La FRMF et le CNOM doivent y croire. Car en somme, c’est tout le mouvement olympique national qui sortira vainqueur en fin de compte.

Rachid Lebchir

Étiquettes , ,

Related posts

*

*

Top