Zakarias Ghailan, nouveau jeune marocain au Barça

Les jeunes footballeurs marocains continuent de signer des contrats, notamment avec les clubs espagnols. Cela au grand bonheur des grands de la Liga, le Barça et le Real, qui sont semble-t-il, en bonne voie de piocher dans les réservoirs des jeunes sans payer d’indemnités.

Juste après Ayoub Abou Oulam, né à Casablanca en 1998 et formé au Centre du FC Barcelone pendant 10 ans et qui rejoindra le Real Madrid pour les quatre prochaines saisons en provenance de Getafe, voici venu le tour de son compatriote Zacarias Ghailan. Celui-ci a signé son tout premier contrat professionnel avec le Barça.

L’international U16 Zacarias Ghailan, également un produit du Centre du club des Catalans (la Masia), fera de son mieux pour être jeté dans le bain l’année prochaine, si ce n’est cette saison. Car Ghailan a largement du temps devant lui ; il a signé un contrat professionnel avec le Barça jusqu’en 2021.

L’international marocain (U16) qui a évolué dans la catégorie cadette A des Blaugrana, l’an dernier, a récemment participé au tournoi Val de Marne avec les Lionceaux de l’Atlas. Ces derniers avaient alors terminé troisièmes avec 4 points derrière le Japon (7 points) et la France (5 points).

A dire que les deux grands clubs espagnols font de bonnes affaires dans le mercato : le Real avec le jeune Abou Oulam appelé à suivre les traces du premier joueur marocain à avoir porté le maillot des Merengues, Achraf Hakimi, qui vient d’être prêté au Borussia Dortmund pour une durée de 2 saisons. Le Barça avec la nouvelle recrue, Zacarias Ghailan, qui devra prendre le relais de son compatriote, Munir Haddadi qui a fait ses débuts avec les clubs des Catalans mais qui n’est pas certain de faire partie de l’effectif du FC Barcelone cette saison.

Prêté l’année dernière à Alavés, le Maroco-espagnol reste sur un bilan de 33 matchs disputés pour 10 buts inscrits en Liga. Et pourtant les dirigeants blaugranna ne comptent pas le retenir en cas de belle offre. Ce n’est donc pas une bonne affaire pour Haddadi qui a tellement regretté sa double nationalité et la priorité accordée à l’Espagne même  s’il n’avait eu que quelques minutes à jouer sous le maillot de la Roja du temps du coach Del Bosqué. Ce que Haddadi a payé cash. Ayant raté le Mondial 2018 en Russie, il n’a plus la chance de revenir jouer dans l’équipe nationale marocaine.

Espérons que ses compatriotes, Abou Oulam et Zacarias Ghailan, puissent tirer le maximum de cette mauvaise affaire ayant privé un joueur de la sélection de son pays d’origine.

Que Ghailan et Abou Oulam jouent en Liga mais gardent un œil sur les Lions au lieu de la Roja. Car l’avenir est plus certain au sein de la sélection du Maroc qui a malmené celle de l’Espagne au terme du match du mondial russe terminé sur un nul (2-2) au goût de la victoire pour les Lions. La Roja a frôlé la catastrophe sans le coup de pouce de l’arbitrage, on le sait bien.  Ghailan et Abou Oulam doivent le savoir encore plus…

Rachid Lebchir

Top