Les 45 ans d’Albayane: Maintenir le cap

Notre journal fête ses 45ans d’existence; un anniversaire qui vient souligner le succès dans la persévérance d’une presse démocratique et progressiste.

La société Bayane S.A éditrice des journaux Albayane et Bayane Alyaoume célèbre cet événement pour souligner l’attachement à préserver cet acquis au sein d’un paysage médiatique marqué par de nombreuses mutations générant souvent des difficultés de différents ordres…

une entreprise de presse engagée sur cette voie pour accompagner la dynamique générale  que connaît  la presse nationale avec la volonté des professionnels pour protéger le secteur, le rendre  toujours performant en symbiose avec les grandes causes de note pays et de notre peuple.

Le lecteur qui découvre le dossier spécial préparé à cette occasion se rendra compte, à travers les témoignages, faits et données apportés…de l’ampleur des sacrifices consentis, des résistances démontrées face à de multiples épreuves…

Le lecteur découvrira avec ce bref rappel historique comment ce journal a su faire face sans céder aux répressions, aux pressions ; défendant ses principes sans verser dans le chantage ou les compromissions.

C’est toute une page glorieuse de la presse nationale qui est ainsi revisitée.

La presse Al Bayane a très tôt choisi son camp, celui d’être le porte-parole de ceux qui n’ont pas droit à la parole, les pauvres et les déshérités ; une pratique de proximité qui fait aujourd’hui défaut dans le paysage médiatique.

La presse Al Bayane s’est illustrée par son supplément culturel, son intérêt précurseur pour la culture amazighe, le cinéma, les droits de la femme et des personnes à besoins spécifiques.

La presse Al Bayane a toujours affiché son engagement auprès de la classe ouvrière pour faire connaître et populariser ses luttes et ses revendications de même pour les ouvriers agricoles et les petits paysans.

La presse Al Bayane a rapporté les atteintes et violations aux droits humains dans les provinces et les régions et a dénoncé toutes les pratiques autoritaires despotiques et a accompagné les luttes des détenus politiques et activistes et militants des droits.

La presse Al Bayane s’est distinguée par ses analyses, ses articles de fond, ses dossiers sur des sujets politiques et économiques animés par des plumes et des signatures de grands chercheurs et d’intellectuels de renommée…privilégiant le dialogue et le débat d’idée.

La presse Al Bayane incarnant aussi la voix de la patrie défendant sans concession et avec panache les causes de l’indépendance nationale et de l’intégrité territoriale du pays.

La presse Al Bayane a accueilli parmi ses pages des écrivains et militants de confession juive ainsi que des auteurs et journalistes de différentes obédiences progressistes du Maghreb et des pays arabes et africains.

En somme Al Bayane est véritable école qui a été, est, et sera toujours attachée à la crédibilité comme principe directeur, respectant les règles de la profession et sa déontologie ainsi qu’à ce qui fait son ADN comme une presse politique, nationale, militante.

En fêtant ses 45 ans, la presse Al Bayane s’attache aussi à bénéficier du tournant technologique et managériale pour renforcer sa dimension d’entreprise de presse moderne gérée selon les normes en vigueur en la matière pour assurer la pérennité d’une voix utile au pays et à l’image de la diversité éditoriale du paysage médiatique nationale.

Al Bayane comme une maison, une identité, un horizon toujours à l’écoute de ses lecteurs, engagé auprès du peuple, des petites gens et de leurs doléances, mettant ses pages à leur service.

Al Bayane est la voix, le porte-parole de toutes ces gens…aujourd’hui comme hier et encore plus demain

Car c’est un héritage légué par les fondateurs et les pionniers, ceux qui ont tracé et montré la voix.

Les camarades qui ont indiqué le cap.

Paix éternelle à ceux qui parmi eux nous ont quitté ; respect et reconnaissance à ceux qui sont encore en vie…

Aussi bien dans Al Bayane ou dans Bayane Al Bayane tout ce qui est entrepris sur le plan journalistique, technique ou administratif vise  à consolider cet édifice national, progressiste et à perpétuer son existence comme un organe original au sein de la presse nationale.

Un objectif qui intervient dans un contexte difficile.

 Nous sommes en effet conscients que la profession traverse une zone de turbulence avec de multiples risques dont certains peuvent l’atteindre dans son existence même.

L’époque n’est plus la même ; le temps n’est plus le même…

Néanmoins la place et la nécessité d’une presse nationale progressiste reste une nécessité. Et notre profession a besoin d’un journal comme Al Bayane qui a toujours été perçue par les confrères et la classe politique comme la voie de la raison, la clarté des usions et points de vue et l’attachement fort aux principes.

Notre presse a été créée par des militants ; perpétuée par des bénévoles, sauvegardée par des gens humbles dans les villages et les contrées ; son contenu enrichi par des chercheurs et des intellectuels progressistes. Y travailler est un honneur ; la diriger est une fierté…Réussir à la maintenir comme projet rayonnant, résistant face aux aléas de la profession est la finalité de tous ces journalistes, techniciens, administratifs.

Certes, durant ces 45 ans, et surtout ces dernières années, les donnes ont changé.  Le monde a changé. Les mentalités et les valeurs ont changé.

La vie a changé.

Les coûts de production d’un journal quotidien papier sont élevés, Le marché dicte ses dures lois, La technologie impose un rythme d’adaptation effréné, Les traditions de lecture ne sont plus les mêmes, Les militants du parti n’ont plus le même rapport à leur propre journal.

Cela impose à la presse écrite de s’adapter en permanence à un environnement en perpétuel changement avec un nouvel ordre des priorités…sans pour autant, pour notre journal en tout cas, renoncé aux principes fondateurs.

Progressistes toujours, nous le demeurons dans nos écrits, dans nos actes, dans notre pratique professionnelle…

Pour le progrès de notre pays et de notre peuple. Car nous sommes convaincus que le pays comme la profession ont besoin d’une presse forte de son passé aussi, déclinant une identité qui lui est propre faisant preuve de crédibilité et de sérénité.

Cette conviction nous impose au sein de cette maison commune une grande responsabilité pour la maintenir vivace. Elle impose aussi à notre environnement politique et social la responsabilité de s’engager sur la voie d’assurer à cette résistance les conditions de réussite. Elle impose à l’Etat de prendre conscience de la valeur de cette école journalistique nationale et de la nécessité de sa continuité.

Et malgré les risques du moment, les difficultés dans l’exercice du métier, en lisant les témoignages contenus dans ce numéro anniversaire ; et en regardant la détermination dont font preuve ceux qui travaillent dans notre quotidien, on se dit qu’on a le droit de fêter cet anniversaire dans la joie

Chaque jour de plus apporte une contribution à la consolidation de cet édifice.

Et l’occasion de l’anniversaire est propice pour se souvenir de ceux qui ont fréquenté cette maison ; des noms et des récits et une mémoire de combat…nous les saluons,à eux tous nous disons un grand MERCI. Chapeau bas ! Ils sont notre carburant sur la voie de la lutte pour l’émancipation de notre pays.

Les journaux Bayane Alyaoume et Al Bayane sont engagés aujourd’hui dans un vaste projet de modernisation et de bonne gouvernance respectant la déontologie, la crédibilité et la bonne gestion et dans le strict respect des droits professionnels, sociaux, matériels…de l’ensemble du personnel dans la mesure des moyens dont dispose l’entreprise.

Comme les deux journaux demeurent attachés à sauvegarder sa ligne éditoriale générale, et la défense d’un projet de société moderne démocratique comme ils aspirent à rester une plateforme de débat et d’échange entre les militants, les intellectuels, les chercheurs, les artistes.

Un lieu d’accueil de la pensée nationale rationnelle et des idéaux de progrès, d’ouverture, d’égalité et de justice sociale.

A 45 ans, notre presse est fière de sa nouvelle génération de journalistes qui fabriquent deux quotidiens dans un esprit de continuité et de rénovation.

Nous sommes heureux de voir cette dynamique jeune qui anime notre entreprise.

Tous ici dans le siège historique de la Gironde à Casablanca et dans différentes régions du pays contribuent à cette exaltante action dans le partage des conditions multiples du travail.

Nous sentons chaque jour que nous allons de l’avant rendant fier à notre histoire et confortant nos ainés fondateurs dans leurs choix et ce malgré les entraves et les obstacles ; nos équipes techniques, commerciales et journalistiques sont là pour clamer

Voici Al Bayane et voici son anniversaire

Merci à tous les confrères, consœurs, aux ouvriers, aux salariés, aux correspondants, aux camarades

Merci à nos cher lecteurs ; à nos annonceurs, clients et partenaires,…à tous ceux qui nous soutiennent dans nos efforts, nos aspirations et partagent une part de notre rêve.

*

*

Top