Accord de pêche Maroc-UE: Ce qu’il reste à faire

Après quatre rounds de négociations à multiples rebondissements, le Maroc et l’Union européenne se sont finalement entendus sur un nouvel accord de pêche qui inclurait le Sahara.

Rabat attendait ce renouvellement avec impatience, surtout depuis le revers essuyé après la décision de la Cour de justice de l’UE excluant le Sahara.

L’accord pourrait être signé ce lundi à Rabat, affirme une source proche du dossier. Cette fois-ci, «l’accord fait explicitement référence au Sahara, contrairement au texte initial», ajoute la même source. Il permettra à 130 bateaux de pénétrer dans les eaux marocaines en Atlantique en échange d’une contrepartie financière de 40 millions d’euros par an au lieu des 30 millions fixés dans le protocole qui vient d’expirer.

Dans un communiqué conjoint publié vendredi dernier, les deux parties indiquent qu’elles se sont entendues sur le contenu du futur accord de pêche durable et son protocole d’application. «Les deux parties se sont ainsi mises d’accord sur les dispositions et améliorations apportées à ces textes afin d’en optimiser les retombées et les bénéfices pour les populations locales des zones concernées, dans le respect des principes de gestion durable des ressources halieutiques et d’équité», est-il indiqué. Les espagnols appellent à une entrée en vigueur provisoire de ce nouvel accord, en attendant la procédure de ratification.

Aujourd’hui, l’ambition est d’accélérer l’entrée en vigueur du nouvel accord. «Les deux parties s’engagent à prendre les mesures nécessaires en vue de l’entrée en vigueur de l’accord de pêche et de son protocole dans les meilleurs délais en tenant compte de leurs procédures respectives», ajoute le communiqué. Parlement européen et parlement marocain devront le ratifier.

Le renouvellement de l’accord est une véritable douche froide pour le Polisario, qui a mené une féroce campagne pour exclure le Sahara des négociations. La Cour européenne de justice avait, en février dernier, établissait que les eaux du Sahara Marocain ne pouvaient être incluses dans l’accord. Une décision annulée par le Conseil européen, qui s’est déclaré favorable à un  nouvel accord de pêche incluant ce territoire, mais sous conditions.

Pour rappel, le Maroc et l’UE sont liés par un accord de pêche depuis 2007. Le dernier protocole annexé à cet accord a expiré le 14 juillet. Les premiers rounds de négociations n’ont pas permis la conclusion du nouvel accord avant cette date, causant ainsi le départ des flottes européennes des eaux marocaines.

Hajar Benezha

Top