Benabdallah: la question du 3e mandat ne se pose pas pour le PPS

La 9e session du CC approuve à l’unanimité les documents préparatoires relatifs au 10e Congrès du Parti

…les préparatifs du congrès national est une étape politique et militante cruciale dans la vie du partiet s’inscrivent dans l’esprit du plan «Tajaddor»

Un comité national préparatoire pour piloter l’élaboration des documents et la marche des travaux du 10e Congrès

Le Comité central du PPS, réuni dans le cadre de sa 9e session, hier 17 décembre à Rabat, a approuvé à l’unanimité (avec une voix contre et deux abstentions) le document d’encadrement des discussions relatif aux préparatifs du 10e Congrès National du parti. Le CC a également adopté le rapport organisationnel relatif aux travaux préparatoires de cette étape cruciale dans le processus politique et militant du PPS et a approuvé la commission préparatoire nationale du Congrès.

Les travaux de cette 9e session du Comité central, qui ont eu lieu le 17 décembre 2017, ont marqué  le lancement officiel du 10e Congrès national du Parti du progrès et du socialisme, prévu en mai et qui constituera une étape décisive marquante dans la lutte que le parti poursuit dans l’objectif de réaliser son projet de société, conformément à son idéal, a affirmé le Secrétaire général du PPS, Mohamed Nabil Benabdallah dans un exposé introductif à l’ouverture dimanche à Rabat de la réunion de cette session du CC, tenue sous la présidence de Abderrahim Bensar, Charafat Afailal, Ahmed Zaki, Rachida Tahiri, Saoudi El Amalki, Nadia Touhami, Abdessalam Bakkali et Naima Bouchareb, membres du Bureau politique du PPS.

On en discute il y a déjà cinq ou six mois au sein du Bureau politique du parti, a-t-il dit, ajoutant que les évènements survenus au cours des derniers mois ont obligé le parti à reporter la tenue de cette session du CC qui devait avoir lieu en octobre dernier.

Une autre session du CC devra avoir lieu le 17 février prochain pour débattre de l’évolution des préparatifs du Congrès national prévu les 11, 12 et 13 mai 2018 a-t-il dit, ajoutant qu’elle sera la dernière avant ce grand rendez-vous.

Il a ensuite fait une présentation succincte des deux documents soumis à l’actuelle session du Comité central pour examen et adoption, à savoir le projet de résolution organisationnelle concernant la marche des travaux du 10e Congrès national 2018 et le projet d’une feuille d’encadrement des débats. Le projet de résolution portant encadrement des débats est une plateforme qui soulève plusieurs interrogations devant faire l’objet des discussions attendues au sein des organisations et structures dans le but de rechercher des réponses collectives, a-t-il dit, notant que le but recherché est de provoquer des réactions en cascade pour rechercher des réponses et des solutions pour s’assurer de la capacité des militants du parti à tous les niveaux d’appréhender comme il se doit la réalité sociale et d’exprimer les aspirations et attentes de la société. On ne défend en principe que les idées et projets dont on est convaincu, a-t-il expliqué.

Tout au long de ce processus, il est en effet indispensable d’aborder toutes les questions en suspens liées au devenir et l’existence même du parti, son identité et son référentiel socialiste, a affirmé le Secrétaire général du parti, qui en a profité pour renouveler son appel à tous les militantes et militants pour transformer la période de préparation du prochain congrès national du parti en un moment de mobilisation pour la mise en œuvre du Plan Tajaddor dans le but de relever le défi organisationnel du parti.

Il faudra en effet faire des réunions, congrès, assemblées générales et autres rencontres un moment opportun pour approfondir le débat et la réflexion sur les approches possibles pour que la feuille de route «Tajaddor» débouche sur un enracinement et un élargissement sans précédent du PPS, qui aspire désormais à devenir un parti de masse, a martelé le SG, Nabil Benabdallah.

Le plan Tajaddor constitue en réalité l’occasion idoine de procéder à l’enracinement et l’ancrage du parti à tous les niveaux, a-t-il dit, expliquant que les révisions proposées au plan organisationnel et les étapes qui vont suivre le congrès vont contribuer à redynamiser le plan Tajaddor.

Et c’est aux militantes et militants du parti qu’incombe le devoir politique, moral et social de renforcer la présence de leur parti dans toutes les régions et parmi toutes les couches sociales, a-t-il martelé.

Il a invité pour ce faire les sections régionales, provinciales et locales à prendre part de manière plus active aux préparatifs du parti, à renouveler leurs structures, à organiser leurs congrès et autres réunions et à réactualiser surtout les données relatives à leurs adhérents pour faciliter leur participation au 10e Congrès national du parti.

Et Benabdallah de souligner que le seul problème auquel fait face le PPS est d’ordre organisationnel, comme en témoignent d’ailleurs l’actuelle et la précédente session du Comité central.

C’est dans ce sens même qu’il est proposé au Comité central d’examiner et d’approuver le projet de résolution organisationnelle relative àla marche des travaux du Congrès national du parti, a-t-il dit, précisant que ce document propose notamment à l’initiative du Bureau politique la création d’un comité préparatoire national du congrès doté de toutes les prérogatives nécessaires.

Ce comité national préparatoire devra élaborer à travers ses trois commissions sectorielles thématiques les projets de documents du congrès national. Il s’agit en effet de la commission du document politique et du programme national, de la commission des statuts et du règlement intérieur et de la commission de la logistique, des finances et de la commission.

Et le SG du PPS de revenir à la charge pour rappeler à tous les militants de respecter les conditions d’adhésion au  parti y compris les cotisations et le respect des engagements pris, appelant encore une fois à réactualiser les listes des adhérents et à s’acquitter des cotisations dues au parti.

Il a également fait savoir que le projet de document proposé se penche de manière détaillée sur la formation du congrès dont les participants seront limités au nombre de 1000 personnes dans le but de résoudre une fois pour toutes le problème du surnombre constaté lors du dernier congrès national. Un tiers seulement de ces participants sera issu du comité central, a-t-il dit.

 

La liste des candidats du PPS aux postes ministériels vacants

a été remise au chef de gouvernement

La question du 3e mandat au secrétariat général ne se pose pas pour le Parti du Progrès et du socialisme, a affirmé le secrétaire général du PPS, Mohamed Nabil Benabdallah, lors de la séance d’ouverture des travaux de la 9e session du Comité central du parti, dimanche à Rabat. « En réponse à plusieurs journalistes qui l’ont évoquée à l’ouverture de la salle, je réponds que la question du 3e mandat se pose pas pour le PPS ».
Le consensus qui prévaut au sein du parti lui permet de débattre de toutes les questions, épineuses soient-elles, sans jamais déborder, a expliqué le SG du PPS, affirmant que la liste des candidats du parti aux postes ministériels vacants n’a jamais suscité de problèmes au sein du Bureau politique, comme le laisse entendre une certaine presse. Personne ne s’est opposé à cette liste, a affirmé Nabil Benabdallah, qui a fait savoir que la liste du parti a été remise il y a des semaines au chef de gouvernement et que les contacts se poursuivent à ce sujet.

Le SG du PPS réaffirme la position du parti relative au statut d’Al qods

Le secrétaire général du Parti du progrès et du socialisme a dénoncé de nouveau la décision des Etats unis d’Amérique de transférer le siège de leur ambassade de Tel Aviv à Al-Qods occupé et renouvelé ses félicitations au journal Al Bayane pour le 45e anniversaire de sa parution.
A l’instar de toutes les forces du pays et de la Communauté internationale éprises de paix et de justice, le PPS condamne vigoureusement la décision américaine reconnaissant Al Qods comme capitale de l’entité sioniste, a indiqué Mohamed Nabil Benabdallah avant la présentation d’un exposé introductif à l’ouverture, dimanche à Rabat, des travaux de la 9e session du Comité central du parti.
Le SG a également rendu hommage à la position courageuse du Maroc à ce sujet et en particulier aux initiatives de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, président du Comité Al Qods comme il s’est félicité de l’organisation, dimanche 10 décembre à Rabat, d’une marche populaire de solidarité avec le peuple palestinien en lutte pour le recouvrement de ses droits et la création de son Etat indépendant avec Al Qods comme capitale éternelle.
Il s’est par ailleurs félicité de la célébration récemment du 45e anniversaire de la parution du journal Al Bayane avec ses deux éditions comme il a rendu un vibrant hommage à son fondateur, feu Ali Yata et à l’équipe, qui en assure à président la publication.

M’barek Tafsi

Related posts

*

*

Top