Bris de silence de la poétesse des Doukkala

Dernier recueil de poèmes de Khatiba Moundib

«Bris de silence» est le dernier nouveau-né de khatiba Moundib, cette grande dame qui porte la précieuse couronne de «poétesse des Doukkala», sa terre natale, aussi généreuse qu’hospitalière, féconde à l’image de la fibre naturelle qui anime et inspire notre poétesse.

Ce recueil qui garde intacte l’empreinte spécifique de khatiba, va en droite ligne avec son penchant de femme aussi engagée que sentimentale, aussi battante que fragilisée par l’émotion, aussi tenace que conciliante…mais jamais à cheval sur les grands principes auxquels elle adhère et y croit.

«Bris de silence», ne peut être une œuvre isolée ou classée autrement que dans la continuité des précédentes éditions de l’auteure, dont notamment «Larmes de sang» en 2014, «Envolées lyriques» en 2015, «Errances» en 2017 et « Bribes de vie» en 2018. Une production qui représentent un cheminement logique, sincère et franc de la pensée profonde de khatiba, qu’elle n’avait pas pu étouffer depuis le drame d’un certain 16 Mai, lorsque khatiba, encore sous le choc de la tragédie qui lui a fait perdre ce qu’elle avait de plus cher, à savoir son frère Abdelkrim Moundib, la militante contre le terrorisme s’est déjà engagée à briser le silence…tous les silences.

Quoique présenté comme étant le dernier-né de khatiba Moundib, «Bris de silence», placé dans un contexte plus intime, représente l’onde de choc dont on connaît le foyer initial et qui n’a jamais cessé de s’élargir de s’amplifier et de mûrir pour donner naissance  aujourd’hui une œuvre où l’auteure extériorise le fond de sa peine et nous révèle subtilement que «forte de ma résilience, à grands pas, j’avance, élude, toutes les avalanches, que les aléas déclenchent, la volonté, les enclenche, comble, la terrible absence, par des bris de silence».

Fatima Lemseffer

Related posts

*

*

Top