Communiqué du BP du PPS

Le PPS salue favorablement les recommandations des Assises nationales de la fiscalité

Le Bureau politique du Parti du Progrès et du socialisme a procédé, au début des travaux de sa réunion périodique, tenue mardi 7 mai 2019, à l’examen du dossier de la réforme fiscale, et ce à la lumière des travaux et des recommandations des Assises nationales de la fiscalité, organisées au début du mois de mai en cours.

Le Bureau politique a enregistré positivement la méthode adoptée dans les préparatifs de ces Assises. Il a également accueilli favorablement de manière globale les recommandations et les résultats qui en sont issues ainsi que l’engagement par une feuille de route claire pour mettre en pratique leurs conclusions, à travers notamment l’adoption d’une loi cadre et de textes juridiques et réglementaires d’accompagnement dans un délai de cinq ans. Ce qui est à même de doter notre pays d’un système fiscal moderne, fondé sur la justice sociale et spatiale et encadré par une bonne gouvernance.

Le Bureau politique accueille aussi avec satisfaction le fait que les recommandations des Assises répondent à l’approche générale et à de nombreuses propositions contenues dans la contribution sérieuse, présentée par le Parti du Progrès et du Socialisme à ce propos. Partant de là, le Bureau politique tient à réaffirmer la détermination du parti de continuer de plaider pour un système fiscal juste et équitable pour les couches et les espaces les plus lésés par l’injustice qui résulte de l’actuel système fiscal.  Il réitère aussi la détermination du parti de prendre les initiatives qui doivent l’être, à travers ses instances et ses différentes organisations pour permettre aux plus larges couches des citoyennes et citoyens et l’ensemble des acteurs de s’approprier les principaux enjeux en rapport avec cet important chantier de réforme, qui constitue l’une des principales entrées pour la construction d’un nouveau modèle de développement ayant pour fondements la démocratie, l’équité sociale et spatiale et la distribution équitable de la richesse sur la base de la solidarité et de l’égalité.

Par la suite, le Bureau politique a procédé à une évaluation globale des travaux et des résolutions de la quatrième session du Comité central du parti, tenue samedi dernier ainsi que des analyses et des positions par rapport à la conjoncture, outre les moyens que le Comité central a proposés pour satisfaire les attentes légitimes des masses de notre peuple pour immuniser les acquis et ouvrir de nouvelles perspectives qui permettent de poursuivre le processus des réformes économiques, sociales et culturelles et de consolider l’édifice démocratique sur la base d’une vie politique saine ayant pour fondements le sérieux, la responsabilité et l’indépendance et ayant comme bases la concurrence loyale et égale entre les différents acteurs politiques.

Ce qui est à même de rétablir la confiance, l’espoir et la mobilisation et de permettre de dépasser la situation d’inquiétude, d’angoisse, de flou et d’hésitation. Dans ce cadre, le Bureau politique a décidé de consacrer sa prochaine réunion à l’étude de la manière de mettre en pratique l’initiative adoptée par le Comité central, consistant à appeler à un dialogue national au sujet de la situation nationale actuelle, des perspectives de la promouvoir et des impératifs de dépasser la situation d’arrêt que subissent les réformes vitales attendues dans les différents domaines.

Dans ce cadre, le Bureau politique du parti exhorte l’ensemble des membres du Comité central et des directions provinciales et locales du parti d’œuvrer pour inclure dans les programmes des activités du mois de Ramadan des rencontres publiques et internes pour débattre et discuter des conclusions du Comité central et de ses résolutions politiques et organisationnelles pour les faire connaitre et susciter la mobilisation autour d’elles ainsi que pour permettre aux militantes et militants de se les approprier et de les bien assimiler, dans le but d’en partager la teneur et le sens avec les plus larges couches sociales et l’ensemble des acteurs sociaux sérieux aux niveaux national, régional et local.

Sur un autre plan et compte tenu de l’importance particulière que le Parti du progrès et du socialisme accorde à la question écologique dans sa dimension universelle et nationale, en sa qualité de facteur déterminant essentiel de la vision du développement durable de notre parti, le Bureau politique appelle les pouvoirs publics concernés, les acteurs politiques, économiques et civiles à réagir au rapport mondial paru récemment sur les dangers qui menacent le biodiversité dans le monde et ce à travers des politiques publiques audacieuses qui permettent de s’impliquer de manière plus forte et plus efficiente dans la bataille de préservation de l’environnement, de sauvegarde de la biodiversité et de protection des ressources naturelles  pour préserver les droits des générations futures.

(B.P du PPS)

Related posts

*

*

Top