Communiqué du Bureau politique du PPS

Le PPS demande au gouvernement de reconnaitre le Nouvel An Amazigh comme fête nationale

Au début de sa réunion périodique, tenue mardi 7 janvier 2020, le Bureau politique du Parti du progrès et du socialisme  s’est arrêté sur l’avènement de la nouvelle année grégorienne comme il a passé en revue les développements les plus importants qui ont marqué, à tous les niveaux, l’année dernière, la lutte de notre peuple pour la démocratie, le progrès, la prospérité et la justice sociale.

Dans le même temps, et partant de sa position enracinée et de principe de défendre la composante amazighe au sein de l’identité nationale, le Parti du progrès et du socialisme demande au gouvernement d’interagir positivement avec la revendication de reconnaitre le Nouvel An Amazigh comme fête nationale, compte tenu de l’extrême signification que symbolise cette reconnaissance. Quant à la promotion de la culture amazighe, elle requiert essentiellement du gouvernement de prendre et de mettre en œuvre des mesures et des dispositions véritables, qui garantissent un impact plus grand, et ce conformément aux dispositions de la Constitution et en harmonie avec la  réalité de la diversité des affluents de la civilisation marocaine riche dans le cadre de l’unité nationale soudée.

Rencontre positive avec la CSMD

Par ailleurs, le Bureau politique a procédé à l’évaluation de la rencontre ayant réuni une délégation parmi ses membres, présidée par le camarade Secrétaire général du parti avec la commission spéciale du modèle de développement et au cours de laquelle ont été exposés les axes et le contenu du mémorandum du parti comportant sa vision à propos du modèle de développement alternatif.

Le Bureau politique s’est félicité à cette occasion du climat positif et constructif dans lequel la rencontre s’est déroulée, de la profonde interaction qui l’a marquée et de l’approche participative poursuivie à ce sujet par la commission concernée.

Les clefs du succès du NMDE

A cette occasion, le Bureau politique a exprimé son aspiration à ce que la préparation du modèle de développement soit l’occasion d’entamer un dialogue national mobilisateur et fructueux au sujet des différentes questions sociétales principales. Et ce dans le but de rendre au débat public, qui fait défaut, sa chaleur et d’assurer l’implication de l’ensemble des citoyennes et citoyens et de tous les acteurs dans le processus des réformes et du changement, aussi bien au niveau de la vision, de la mise en œuvre et de la participation.

A ce propos, le Bureau politique  souligne que le succès du nouveau modèle national de développement, quel que soit le degré de sa pertinence, est tributaire de l’engagement démocratique et de l’extension de l’espace des libertés, à travers surtout la réhabilitation de l’action politique sérieuse, la préservation d’une vie démocratique et institutionnelle saine et l’insufflation d’un nouveau souffle des droits de l’homme à même de créer un apaisement, un assainissement du climat, un rétablissement de la confiance et un dépassement de la situation de tension, d’attentisme et d’inertie.

Rend public le mémorandum relatif au modèle de développement

Dans le même ordre d’idées, et tout en réaffirmant sa volonté de continuer sa contribution de poids dans le débat public autour du modèle de développement alternatif, après avoir rendu public le mémorandum du parti à ce sujet, le Bureau politique souligne que ce mémorandum se fonde sur les dispositions de la Constitution et le référentiel progressiste et socialiste du parti. Il a été élaboré en partant aussi de la production intellectuelle et politique accumulée par le parti. Il comporte cinquante propositions de réformes réparties en cinq axes :

  • placer l’homme au cœur de l’œuvre de développement,
  • assurer une croissance rapide et soutenue,  
  • améliorer la gouvernance, procéder à la réforme de la justice, créer un climat propice à l’emploi et aux affaires,
  • tenir compte de la dimension : valeurs, culture et société,
  • promouvoir la démocratie pour le portage du modèle de développement.

Condamnation de l’ingérence impérialiste

Au niveau de la situation internationale et régionale, le Bureau politique a passé en revue les nouveautés et les développements inquiétants en particulier sur les scènes libyenne, irakienne et iranienne.

Il a renouvelé à ce propos sa réprobation et sa condamnation de toutes les formes d’ingérences étrangères, quels que soient leurs  justifications et leurs motifs et quels qu’en soient les responsables et les conspirateurs. D’autant plus que les puissances impérialistes et ceux qui tournent dans leur orbite ont administré la preuve irréfutable que leurs ingérences flagrantes dans les affaires intérieures des Etats ne sont menées que selon la logique de la domination, du contrôle, de la soumission et du pillage des richesses, sans considération aucune de la volonté des peuples, de leurs sécurité et stabilité et de l’intégrité de leurs territoires et, de surcroit, de leur droit légitime au développement, à la démocratie et à la dignité. Ce qui constitue une menace continue pour la paix régionale et internationale et expose la situation à davantage d’escalade et à l’explosion à tout moment.

De l’exécution de l’agenda du programme du parti

Le Bureau politique a également passé en revue les aspects relatifs à la vie interne du parti et examiné les rapports présentés par les coordinateurs des régions et des secteurs, en particulier ceux en rapport avec les préparatifs des congrès régionaux restants, appelant l’ensemble des militantes et militants à rehausser le niveau de la mobilisation militante, à organiser surtout les conseils provinciaux et à créer les conditions nécessaires à la tenue des assemblées générales locales et des congrès provinciaux.

Il les invite aussi à exploiter les conclusions de la cinquième session du Comité central et du mémorandum du parti au sujet du modèle de développement comme références d’actualité fondamentales pour ouvrir et animer le débat politique, interne et public aux niveaux  local, provincial et régional, dans la perspective d’affronter les différentes échéances politiques prochaines avec un haut esprit militant et en rangs serrés et mobilisés.

(B.P du PPS)

Related posts

*

*

Top