Couverture sanitaire universelle : Un droit fondamental

La couverture sanitaire  universelle repose sur la Constitution de l’OMS de 1948, qui proclame que la santé est l’un des droits fondamentaux de tout être humain , et sur la notion de santé pour tous définie dans la Déclaration d’Alma-Ata de 1978, auxquelles le Maroc a souscrit, s’engageant au plus haut niveau de l’état à garantir le droit à la santé pour tous. Dans ce sens, le ministère de la santé organise les 18 et 19 Juin 2019, la conférence nationale sur le financement de la santé sous le slogan : «Quel modèle de financement pour la couverture sanitaire universelle ?».

Le 12 décembre 2012, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté à l’unanimité une résolution en faveur de la couverture sanitaire universelle qui souligne que la santé est un élément essentiel du développement international. La résolution invite instamment les gouvernements à accélérer la transition vers la mise en place de la couverture sanitaire universelle, qui est essentielle pour la promotion de la santé des individus, qui peuvent avoir l’accès universel à des services de santé de qualité et abordables.

C’est quoi la couverture sanitaire universelle?

Le but de la couverture universelle en matière de santé est de faire en sorte que tous les individus aient accès aux services de santé dont ils ont besoin sans que cela n’entraîne pour les usagers de difficultés financières.

Pour qu’une communauté ou un pays parvienne à la couverture universelle en matière de santé, plusieurs facteurs doivent être réunis. Il faudrait qu’il ait un système de santé solide, efficace et bien géré qui réponde aux besoins de santé prioritaires au moyen de soins intégrés centrés sur les personnes (y compris des services spécialisés dans le VIH, la tuberculose, le paludisme, les maladies non transmissibles, la santé de la mère et de l’enfant). Il devrait offrir des soins à un coût abordable, avoir un système de financement des services de santé qui évite aux usagers de rencontrer des difficultés financières lorsqu’ils y font appel. Plusieurs solutions existent, notamment l’accès aux médicaments et aux technologies essentiels pour diagnostiquer et traiter les problèmes médicaux.

Des effectifs suffisants de personnels de santé bien formés et motivés pour dispenser les services et répondre aux besoins des patients en se fondant sur les meilleures données factuelles disponibles.

Une composante essentielle du développement durable

La couverture universelle en matière de santé a un impact direct sur la santé de la population. L’accès aux services de santé permet aux gens d’être plus productifs et de contribuer plus activement à la vie familiale et communautaire. Il permet également aux enfants d’aller à l’école et d’apprendre. En même temps, la protection contre le risque financier évite d’acculer les gens à la pauvreté s’ils doivent payer les services de leurs poches.

La couverture universelle est donc une composante essentielle du développement durable et de la lutte contre la pauvreté et un élément clé de tout effort de réduction des inégalités sociales. Elle témoigne de l’engagement des pouvoirs publics à améliorer le bien-être de tous les citoyens.

Qu’en est – il au Maroc?

Grace aux efforts consentis par le Maroc, aux femmes et aux hommes du secteur de la santé , nous avons réussi à mettre en place un système de santé performant capable d’assurer des soins de qualité à l’ensemble de la population au sein des établissements du ministère de la santé, en veillant à ce que l’accès aux services de santé soit équitable , c’est-à-dire que tous les citoyens soient servis selon leurs besoins en soins de santé, et ce, quels que soient leurs moyens financiers.

En outre, le ministère de la santé s’assure en permanence que les prestations sanitaires offertes aux citoyens sont de qualité afin améliorer la santé de ceux qui en bénéficient.

Grace à l’AMO (38%) et au RAMED qui couvrent 13 millions, le taux de couverture médicale a atteint 62%, et très bientôt  avec l’extension de la couverture médicale aux travailleurs indépendants et aux personnes exerçant une activité libérale qui représentent  une population de plus de 10 millions de bénéficiaires. Le Maroc achève le régime de la Couverture Médicale de Base prévue par la loi 65-00. Ce qui permettra d’atteindre la couverture sanitaire universelle, couvrant ainsi environ 95% de la population.

Il est bon de rappeler que la constitution de 2011, dans son article 31, dispose que l’Etat, les établissements publics et les collectivités territoriales œuvrent à la mobilisation de tous les moyens à disposition pour faciliter l’égal accès des citoyennes et des citoyens aux conditions leur permettant de jouir des droits : soins de santé, protection sociale, couverture médicale, solidarité mutualiste ou organisée par l’Etat…

On comprend mieux dès lors que le Maroc a fait le choix de la couverture universelle par conviction, par respect du droit envers tous les citoyens, un droit fondamental inaliénable.

D’ailleurs, la plus haute autorité de l’Etat marocain, SM le Roi Mohammed VI, a fait du droit à la santé un fondement essentiel de la dignité humaine au même titre que l’éducation, l’habitat et l’environnement.

Ouardirhi Abdelaziz

Related posts

*

*

Top