Du papier frais pour Boule d’Or

Décidément, le secteur des produits laitiers et dérivés est en pleine croissance à en juger par les nombreuses opérations qu’il a enregistrées en l’espace de quelques mois.

Dernier fait d’armes en date dans le secteur : l’augmentation de capital de AFE Distribution connue pour sa marque Boule d’Or. En effet, le groupe créé en 2002 par la famille Anbawi vient de doubler son capital qui s’affiche désormais à 25 millions de dirhams. Vraisemblablement, la croissance du groupe a besoin d’être soutenue. Son chiffre d’affaires consolidé a pratiquement doublé en moins de trois ans en avoisinant les 500 millions de dirhams en 2019. Il faut dire que dans ce secteur de plus en plus concurrentiel (Badaouia, Or Blanc,…), et où les marques de produits laitiers ont un business model fortement dépendant de la grande distribution GMS qui connaît de longs délais de paiement, les besoins en trésorerie et autres investissements vont crescendo.

Pour rappel, AFE Distributions qui a lancé sa marque Boule d’Or il y a moins de trois ans,avait également conclu un accord avec le néerlandais Royal Friesland Campina (RFC) pour l’importation et la distribution de beurre et de fromage au Maroc. Les marques concernées sont Frico, Campina et Kroon, marque plus connue sous le nom de Taj.

Ainsi, AFE a mis à disposition de RFC ses outils industriels pour le traitement, la découpe et le conditionnement des produits finis tels que l’édam (fromage rouge), le gouda et le maasdam

Un virage industriel gourmand en capitaux, mais aussi une concurrence qui monte en charge. L’été dernier, c’était le groupe Or Blanc qui a hissé son capital à quelque 95 millions de dirhams à l’issue d’une deuxième recapitalisation en deux ans.

En juin dernier également, Land’or, second fabricant de fromage en Tunisie avec 30% de parts de marché, a annoncé la construction d’une usine de 3.300 m² au Maroc pour un investissement de près de 120 millions de dirhams. Située à Kénitra, l’unité de production devrait permettre au groupe tunisien d’engranger un chiffre d’affaires de plus de 100 millions d’euros, étant donné que l’usine desservira également l’Afrique Subsaharienne.

Soumayya Douieb

Related posts

*

*

Top