Guardiola s’offre Porto dans la douleur

Grand favori du Groupe C, Manchester City a connu une entrée en matière difficile en Ligue des champions mais a fini par battre le FC Porto (3-1) à l’Etihad Stadium.

Luis Diaz a puni les Citizens en première période (14e) avant l’égalisation de Sergio Aguero sur un penalty litigieux (20e). Après la pause, les Anglais ont toutefois démontré leurs qualités grâce à Ilkay Gundogan (65e), buteur sur coup franc, et à la belle finition de Ferran Torres. City prend ainsi la tête de son groupe, devant l’Olympiakos, vainqueur de l’OM 1-0.

Jusqu’à la prise d’avantage peu après l’heure de jeu, les joueurs de Pep Guardiola ont cependant livré une performance très pâle, voire médiocre, ce qui donnera forcément des idées aux joueurs de l’Olympique de Marseille, qu’ils affrontent dans six jours à l’Orange Vélodrome.

Les Citizens ont été hors sujet en première période, face à un double rideau défensif en 5-4-1, avec le vétéran Pepe (37 ans et 10 mois) dans l’axe.

Leur jeu trop stéréotypé, privé de l’inspiration de Kevin de Bruyne, toujours blessé, n’a posé aucune difficulté à l’organisation mise en place par l’ancien entraîneur du FC Nantes Sergio Conceiçao.

Le champion du Portugal, qui réalise un début de saison moyen, a ouvert le score au quart de jeu grâce à son Colombien Luiz Diaz, qui a profité d’une mauvaise relance de Ruben Dias pour contourner toute la défense de gauche à droite et placer une frappe croisée imparable (0-1, 14e).

Entre temps, City ne s’est procuré qu’une occasion de but, celle qui a mené au penalty obtenu par Gündogan, après une obstruction trop brutale de Pepe (1-1, 20e).

Sergio Aguero a inscrit là son premier but en Ligue des Champions depuis un an et une victoire contre l’Atalanta Bergame (5-1, le 22 octobre 2019).

Les joueurs de Pep Guardiola ont montré plus de mouvement et de rapidité dès l’entame de la seconde période, mais c’est encore sur coup de pied arrêté qu’ils ont fait la différence, grâce à un coup franc magistral de Gündogan (2-1, 65e). Face à une formation portugaise qui n’était pas faite pour prendre le jeu à son compte, les Citizens ont tranquillement déroulé (Ferran Torres, 3-1, 73e), et tourné la page de leur élimination de la dernière Ligue des Champions par Lyon.

*

*

Top