«Hajjates», une comédie sociale pleine de sincérité

Le réalisateur Mohamed Achaour a présenté, en avant-première, son deuxième long métrage «Hajjates» le 7 novembre au Mégarama. Une fresque comique sur la «hogra» vécue par quatre sexagénaires des quartiers pauvres de Casablanca. En salle depuis mardi, le film est promis à un beau succès.

Après une longue vie de souffrances et d’injustice, quatre vieilles dames «les Hajjates» décident de se prendre en main et de se rebeller à leur façon. Aidées dans leur entreprise par un couple de jeunes (Samia et Hassan), cette association va les emmener d’aventure en aventure. Lhajjates vont reprendre goût à la vie et feront bien plus que parler d’elles…

Un gang de mamies campé par les excellentes Raouia, Souad Hassan, Fatima Bouchane et Mina Touraf. «L’idée a émergé en 2007. J’avais envie de parler de ce concept de «Hogra». La «Hogra» qui touche une couche de la société dont on ne parle pas beaucoup: la femme âgée. Elle vit la «hogra» physiquement, psychologiquement, au niveau de son statut. Et cette étiquette de «Hajja»… comme s’il fallait attendre de mourir en espérant aller au paradis», confie le réalisateur dont la tâche la plus difficile était de trouver ses quatre actrices.

«La tâche la plus difficile du film était le casting. Il fallait trouver un groupe et non des individualités. La seule à laquelle j’avais pensé en écrivant le film, c’était Raouia. Elle a un grand sens de l’humour non exploité, elle est cantonnée dans des rôles dramatiques. Souad Hassan, personne ne la connaissait à l’époque. Elle a joué dans une de mes sitcoms, je l’ai repérée dans un cabaret où elle chantait. Fatima Bouchane, boute-en-train du groupe, a une énergie débordante. Mina Touraf, que personne ne connaît, m’a approché deux jours avant le début du tournage, dans le quartier Nassim», ajoute-t-il.

Au casting, on retrouve notamment Momo et Leila Haddioui, stars respectivement de la radio et du petit écran. «Le choix de Momo et Leila est celui de quelqu’un qui veut présenter de nouveaux visages», éclaire le réalisateur.

«Hajjates» est une comédie sociale pleine de sincérité justement, décalée et pleine de fraîcheur où la caméra du réalisateur a su saisir la profondeur de ces quatre femmes courageuses.

Omayma Khtib

Top