La Bourse et les prévisions du HCP

L’événement de la semaine a été clairement l’annonce par le HCP de ses estimations de 2018 et de ses prévisions de 2019. Ainsi, la croissance économique nationale est prévue à 2,9% en 2019 après 3% en 2018 et 4,1% en 2017.

Aussi, le HCP s’attend à un rythme modéré de croissance des activités non agricoles, passant de 2,8% en 2017 à 2,9% en 2018 et à 3,1% en 2019. De même, l’inflation devrait passer de 0,8% en 2017 à 1,6% en 2018 avant de revenir à 1,2% en 2019. Aussi, le taux d’endettement global, devrait passer de 82% du PIB en 2017 à 82,2% en 2018 et à 82,5% en 2019.

En Bourse, sur les deux séances qui ont suivi les annonces du HCP, le MASI a augmenté de 0,7%. En effet, selon une logique boursière, les prévisions économiques du HCP ne sont pas spécialement négatives grâce à la légère accélération attendue de la croissance des activités non agricoles. Aussi, la baisse attendue de l’inflation, dope le rendement réel du marché actions qui demeure assez robuste surtout eu égards aux alternatives structurées offertes.

Toutefois, selon un angle d’analyse plus global, à Flm, nous pensons que l’économie marocaine doit relever plusieurs défis. Ainsi, outre l’affranchissement de la pluviométrie, nous pouvons penser au défi du déficit commercial robuste qui représente près de 18,3% du PIB. Aussi, le moteur du secteur du bâtiment et travaux publics (BTP), doit rompre avec le cycle des faibles croissances, inférieures à 1%. Enfin, la machine des crédits bancaires, doit redémarrer et flirter de nouveaux avec le niveau de deux chiffres contre 2% en 2018.

Related posts

*

*

Top