La dynamique de l’artisanat régional!

Il est bien évident que la déclinaison du plan de développement du secteur de la région Souss Massa, initié il y a quelques temps, s’inscrit dans une dynamique de concertation régionale, couronnée par la signature d’une convention multilatérale dont les piliers essentiels s’articulent autour de la promotion des produits spécifiques de la région, la mise en place d’un pôle de production structuré et organisé en favorisant les spécialités régionales, le développement des capacités de la région en matière de logistique et la structuration des canaux de distribution destinés au marché national et mondial.

Tout en consacrant l’expression de l’identité culturelle de la région sur le plan national et international, l’authenticité du produit, sous toutes ses formes et matières est impérieusement mise en avant, d’autant que l’artisanat demeure l’un des fondements de cette singularité identitaire qui fait à la fois la fierté des marocains et la source de vie de nombre d’entre eux dans l’ensemble du territoire national.

Pour ce faire, il est donc question de favoriser l’innovation dans l’originalité pour répondre constamment aux goûts, de canaliser l’approvisionnement à l’aide de techniques adéquates, de structurer les réseaux de commercialisation, de rehausser les systèmes de formation, d’améliorer les ressources des artisans pour leur permettre d’acquérir la matière première et les outils de production modernes…Il est à rappeler que ce secteur renferme un tissu productif de plus de 28 000 artisans et 7000 unités de production réparties sur toutes les sortes de professions.

Ce bilan, quoique impressionnant, aurait pu être davantage porteur et compétitif s’il avait été doté de plus d’intérêt et de mise à niveau. C’est justement la raison pour laquelle ce plan de développement régional a été mis en fonction, par l’association de toutes les compétences du secteur.  Cette conjugaison appuyée,  est alors une opportunité, déjà initiée par le conseil régional de Souss massa pour raffermir cette vision inclusive. Il importe que cet effort déployé dans ce sens, devrait en fait, se munir d’une vision globale en vue de regrouper également les bazaristes liés à la vocation du tourisme.

On rappellera à ce propos que nombre de professionnels du domaine ont claqué la porte, puisque cette pratique sombre dans l’agonie, depuis que les hôtels optent le tout compris, contraignant les visiteurs à demeurer leur chambre durant le séjour. Une intégration globalisante serait donc d’une importance certaine, car l’aspect artisanat est également instigateur de l’industrie du tourisme.

Related posts

*

*

Top