La mutuelle de l’enseignement sur la sellette

En ces temps de pandémie, les enseignants, tous cycles réunis, haussent le ton de plus en plus, avec amertume. Ils se rebiffent contre leur mutuelle générale du secteur qui met une éternité à régulariser les dossiers dont ils ignorent plus le sort, après le dépôt sur place.

En fait, selon les témoignages des délégués et des souscripteurs de cette instance sociale, le retard de la formalisation des documents de maladie exaspère fortement l’adhérent, alors que l’opération d’enregistrement auprès du siège régional de la mutuelle à Agadir, accuse également un surtemps déconcertant.

Cette manœuvre qui prend plus de cinq mois, s’avère, de surcroît, incommode puisque les dossiers sont déposés pêle-mêle dans une sorte de corbeille mise à l’emporte-pièce, à l’antichambre de l’établissement. Indignés par cette conduite indécente, les visiteurs s’inquiètent pour le cheminement et la destination de leurs pièces justificatives, d’autant plus que celles-ci sont, soumises à l’égarement, à l’œil nu.

De même, les dossiers qui manquent de documents requis ne sont jamais diligentés par la section de la mutuelle. Au plus haut point, les mutualistes ne sont pas informés, non plus de la prédestination de leurs dossiers, aussi bien par messages SMS que par lettres postales, sachant que les dossiers rejetés ou incomplets nécessitant, un traitement urgent et instantané, moisissent plus de trois ans, sans être examinés et régularisés.

On aura déploré pareillement la lenteur irritante des dossiers et la négligence de la pension des retraités auxquels on promet de les recevoir par le biais d’un mandat postal auprès de la poste la plus proche, au lieu de faire appel au compte bancaire de l’adhérent auquel la mutuelle devrait s’adresser.

Il va sans dire que la mutuelle brille alors par le décalage dans le traitement des doléances et la difficulté  de communiquer avec la mutuelle en raison de l’absence d’interlocuteur au sein de l’établissement chargé de réagir à ces requêtes ou transmette les éclaircissements relatifs à la régularité des dossiers en suspens ou encore la conformité des situations dans lesquelles des anomalies se sont glissées aux dossiers des adhérents, pendant la saisie des données par les employés de la mutuelle.

Il est alors impératif que cette dernière change de comportement envers les souscripteurs,  montre plus davantage de doigté et civisme, afin de préserver leur droit légitime et enfin se montrer plus soucieux et décent à leur égard. Cela va de l’intérêt des citoyens et de l’image du pays!

Étiquettes ,

*

*

Top