Le Maroc en CAN à travers l’histoire: Récupérer le temps perdu

Après avoir assuré sa présence en Coupe d’Afrique des Nations, à 16 reprises, le Maroc s’apprête à assurer sa 17e participation en CAN 2019 prévue en Egypte en été prochain. Elles seront donc 17 CAN à disputer par le Maroc depuis la création de la compétition africaine en 1957 et qui va fêter la 32e édition en juin 2019.

Lors de la prochaine CAN en Egypte, l’été prochain, le Maroc souhaite récupérer le temps perdu après avoir brillé par son absence durant pas moins de 7 éditions entre 1957 et 1974. Entre-temps, il a commencé par jouer le tour préliminaire en 1970 avant de se contenter de disputer le simple premier tour en 1972.

En effet, le Maroc était absent durant les CAN 1957, 1959, 1962, 1963, 1965, 1968 et 1974 où il n’y était tout simplement pas inscrit. Le Maroc avait boycotté la CAN 1974 pour exprimer ses protestations auprès de la FIFA contre le Zaïre qui s’était illégalement qualifié au Mondial de cette année au détriment de la sélection nationale avec le coup de pouce d’un arbitrage scandaleux.

Mais l’éclipse dans les autres CAN avait pour raison le choix du Maroc qui préférait les compétitions européennes et mondiales au lieu de celles africaines. Vrai ou faux, le Maroc avait raté plusieurs occasions de remporter au moins un titre continental puisqu’il bénéficiait à cette époque d’une sélection nationale séduisante, une formation capable de faire le jeu et tenir la dragée haute aux grandes sélections africaines dont l’Egypte. Le pays des Pharaons a profité de l’absence de celui de l’Atlas pour étaler ses forces sur le Continent en arrivant aujourd’hui à remporter  7 trophées depuis le lancement de la CAN en 1957 puis en 1959 en passant par 1986 et 1998 jusqu’aux 3 sacres d’affilée en 2006, 2008 et 2010.

Le Maroc, lui, n’a réussi qu’un et un seul titre arraché en 1976. C’était vraiment dommage pour le football marocain qui avait enfanté plusieurs sélections à tous les niveaux continental, mondial mais aussi olympique. Il suffit de rappeler la première participation au Mondial mexicain de 1970 après avoir frôlé celui 1962 en disputant les barrages contre l’Espagne en 1961. Pour arriver à ce barrage ibérique qui avait enflammé l’Afrique toute entière, le Maroc gagna tous ses matchs au niveau continental de qualifications pour la Coupe du Monde 1962, performances qui devaient être de nature à se qualifier en Coupe d’Afrique. Mais le Maroc voyait autrement avec un esprit ailleurs.

Après donc ce duel euro-africain remporté difficilement par l’Espagne (3-2), les pays du Continent qui soutenaient tous le Maroc avaient manifestaient leur colère tout en décidant de boycotter la Coupe du Monde 1966 à l’unanimité. De ce fait, les pays africains avaient signé une pétition commune pour exiger à la FIFA d’avoir une place continentale d’office en Coupe du Monde et sans passer par un barrage face à une équipe européenne. Ce que la première instance dirigeante mondiale avait pris en considération pour accorder une première place à l’Afrique. Le destin avait bien fait les choses pour le Maroc qui faisait souvent l’exclusivité pour le bien du ballon rond en Afrique en devenant la première nation du Continent à se qualifier en Coupe du Monde, suite aux éliminatoires, après l’Egypte qui avait déjà eu ce luxe en 1934 mais sans passer par le traditionnel tournoi préliminaire.

Voilà qui confirme bien et depuis le lancement du championnat continental que le Maroc avait toujours sa place dans le gotha mondial footballistique avant de faire le virage en Afrique et rivaliser avec les grands du Continent notamment en CAN…

Rachid Lebchir

Related posts

*

*

Top