Le Syndicat marocain des artistes plasticiens professionnels présente son bilan

C’est au hall du Théâtre National Mohammed V que le Syndicat marocain des artistes plasticiens professionnels a organisé, mardi 11 juin, un point de presse pour présenter son bilan culturel et artistique de l’année en cours. Cette rencontre marquée par la présence d’une pléiade d’artistes, d’acteurs culturels et de journalistes a été une occasion pour révéler  la vision et les grandes lignes du programme et du plan d’action du Syndicat.

En effet, l’année culturelle et artistique était riche et diversifiée ; ponctuée notamment par l’organisation  de grands événements en l’occurrence les premières assises nationales sur l’état des lieux des arts plastiques au Maroc, l’exposition nationale des arts plastiques «Mains de lumière», sans une oublier une rencontre intellectuelle phare avec le philosophe Mohamed Sabila qui a mis la lumière sur  le thème des «lumières» dans sa dimension esthétique et philosophique.

«Les assises nationales  étaient  un temps artistique fort de l’année qui a été organisé par le Syndicat, en partenariat avec le ministère de la Culture et de la Communication, département de la communication, le jeudi 20 décembre 2018 à Rabat, auquel ont participé de nombreux artistes plasticiens, chercheurs en esthétique, critiques, professeurs, acteurs culturels  et d’autres», explique Mohamed Mansouri Idrissi, président du Syndicat lors du point de presse.  Pour lui, l’organisation de ces assises est une première, car elle s’est penchée sur de nombreuses questions  importantes touchant  le secteur, à savoir les droits de l’artiste (les droits de base et les droits connexes), le marché de l’art, la formation artistique, l’arsenal juridique…

Par ailleurs, cet événement a été couronné par la décision e faire du  07 octobre, la journée nationale d’art plastique, a-t-il ajouté.  Et pour ce qui est de la promotion de la jeune création nationale, le président du Syndicat  a mis l’accent sur la mise en œuvre du projet de décret relatif au Prix national des arts plastiques. Un prix qui œuvrera pour l’encouragement des jeunes artistes dans le domaine des arts plastiques et visuels.  La présence des artistes plasticiens au SIEL a été renforcée par l’organisation d’une galerie au livre artistique, ainsi que des conférences et débats organisés lors de cette messe livresque, explique Mansouri Idrissi.

D’après lui, une salle nationale d’exposition consacrée aux grandes manifestations artistiques et culturelle a été créée en vue d’accompagner le projet «Rabat Ville Lumière, Capitale Marocaine de la Culture». En outre, l’exposition nationale «Mains de lumière» continuera son périple et sillonnera le reste du pays avec une exposition  qui aura lieu à Fès du 14 au 22 juin, ainsi qu’ à Tanger au mois de novembre, puis à Tétouan au mois de décembre à Casablanca en  janvier et février 2020, à Oujda en avril 2020 et à El Jadida. Pour ses projets à venir, le Syndicat envisage l’organisation d’une exposition internationale des arts plastiques qui  sera placée sous le thème «l’art au service de l’échange culturel et du système des valeurs» et un autre colloque international sur «l’art plastique mondial, réalisations et horizons».

Mohamed Nait Youssef

Related posts

*

*

Top