Me Ouammou décortique le programme gouvernemental

A travers une analyse critique très pointue et des exigences scientifiques et politiques finement élaborées, Me Ouammou, coordinateur du groupement de l’action progressiste (GAP-PPS) au sein de la Chambre des Conseillers a décortiqué, mardi 25 avril, lors de son intervention à la séance plénière, la déclaration gouvernementale.

Il a conclu que le programme proposé par le cabinet El Othmani «place l’être humain au cœur des politiques publiques et vise à concilier la résilience économique et la justice sociale dans un souci de renforcer la place de l’écologie et de poursuivre la mise en œuvre démocratique de la Constitution». Et au dirigeant progressiste d’ajouter que ce programme est empreint de sincérité et de réalisme. Cette orientation se recoupe positivement et partage d’ailleurs plusieurs aspects contenus dans le programme électoral du PPS.  Par conséquent, il   acquiert l’implication totale de tous les membres du GAP-PPS.

Pour étayer ses dires, le membre du BP du PPS a jouté que la déclaration gouvernementale constitue un document qui confirme l’engagement du gouvernement dans plusieurs domaines : politique, économique, social et environnemental et réitère sa détermination pour le renforcement des valeurs de l’intégrité, de la transparence, de la réforme de l’Administration et de l’ancrage des mécanismes de la bonne gouvernance. Cependant plusieurs remarques s’imposent, a-t-il déploré. A ce sujet, Il a fait allusion au référentiel constitutionnel.  «L’expérience qu’a connue le Maroc surtout après les élections du 7 octobre de l’année précédente et les difficultés enregistrées en matière de la constitution du gouvernement, pose de nouveau la problématique du concept de l’Etat en sa relation avec la société», a-t-il ajouté. «Un Etat basé sur un contrat social, qui se mette au service de l’intérêt général et où il y a une parfaite comptabilité entre l’organique et le fonctionnelle et ce en tant que vecteur principal du développement démocratique dans toutes ses dimensions, politiques et institutionnelles».

Après avoir félicité les membres du gouvernement pour la confiance royale placée en eux, Abdellatif Ouaamou, a émis le souhait que son intervention soit considérée comme un contribution pour enrichir le programme du gouvernement et pour être un document référentiel sur la base duquel il faut établir un contrat entre les institutions représentatives et la société.

Khalid Darfaf

Related posts

*

*

Top