PSA continue de piocher ses hauts profils chez Renault

Cette fois-ci, le profil en question n’est autre que l’ex-directeur général de Renault Commerce Maroc. Après avoir démissionné par surprise en ce début d’année, Éric Basset a rejoint PSA Retail, le groupe de distribution de PSA, en qualité de Directeur de PSA Retail France. Il occupe également la fonction de Président de la société unique PSA Retail SAS, qui regroupe depuis juin 2017, tous les actifs du groupe PSA dans la distribution automobile dans l’hexagone.

Ce dernier est désormais en étroite collaboration avec Anne Abboud, Directrice de PSA Retail. Celle-ci  avait également été débauchée par le groupe, après avoir passé trente ans chez le concurrent de PSA.

Les deux hauts cadres en tête de PSA Retail ne sont pas les seuls à avoir débarqué à PSA après plusieurs années passées chez Renault. Le groupe automobile a également nommé, il y a juste quelques jours, Thierry Koskas, l’ancien directeur commercial de Renault entant que directeur ventes et marketing. Il a obtenu le titre de vice-président senior et sera rattaché au président du directoire Carlos Tavares, ex-numéro deux de Renault qui a quitté la marque au losange en 2013 et est devenu le big boss de PSA l’année suivante.

Après avoir pris ses fonctions, Carlos Tavares a été rejoint par Olivier Bourges (9 ans chez Renault), actuel directeur des programmes et de la stratégie. Puis à la même période, plusieurs autres hauts cadres de Renault ont rejoint PSA, tels que Yann Vincent, directeur industriel, ou encore Bertrand Blaise, directeur de la communication. Ces deux derniers ont par ailleurs passé plusieurs années à Alstrom, mais sont tout de même des anciens de Renault. Il faut croire que PSA fait son marché de ressources humaines essentiellement chez son principal concurrent.

Ce mouvement n’est pas du pur hasard. Il s’est intensifié depuis que Carlos Tavares a pris les rênes de PSA. À croire que ce dernier est en train de regrouper son ancienne équipe Renault dans les locaux de PSA. Pourtant, selon un interlocuteur du journal Le Monde, «Carlos Tavares n’est pas du genre à transporter ses équipes dans ses valises. Il est avant tout pragmatique et à l’affût des opportunités». L’un n’exclut pas l’autre.

S. Douieb

Related posts

*

*

Top