«La réforme de la Caisse de compensation ne doit pas occulter le droit des déshérités à vivre dans la dignité»

Fatima Zahra Barassat:

La réforme de la Caisse de compensation, dont l’importance n’échappe à personne, ne doit en aucun cas faire oublier au gouvernement l’impératif de tenir compte du droit des couches déshéritées, de plus en plus nombreuses dans le pays, à vivre dans la dignité, a affirmé la députée Fatima Zahra Barassat, membre du Groupement Parlementaire du Progrès et du socialisme (GPPS) à la Chambre des Représentants.

Commentant mardi 11 juillet, lors de la séance des questions orales, les éléments de réponse du ministre délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Lahcen Daoudi, au sujet des efforts consentis pour l’élargissement de l’assiette des bénéficiaires du soutien consacré aux couches vulnérables et dans le besoin, la députée a insisté sur l’impératif pour le gouvernement de tenir compte dans le cadre de la réforme de la Caisse de compensation des besoins des couches déshéritées et pauvres et de prendre les mesures nécessaires pour leur permettre de vivre dans la dignité et préserver leur niveau de vie.

Tout en reconnaissant que ces couches sont pour le moment les plus lésées en étant privées du soutien consenti dans le cadre de la Caisse de compensation, le ministre délégué chargé des Affaires Générales et de la Gouvernance a fait savoir que son département s’active actuellement pour faire sortir une carte de ciblage des pauvres, laquelle devra permettre de leur faire parvenir effectivement le soutien consenti dans le cadre de la caisse de compensation. Cette couche est actuellement privée de ce soutien dans le cadre du système en place, a-t-il dit, faisant savoir par la même occasion que le prix de la bonbonne de gaz restera inchangé jusqu’à la réalisation d’une étude, qui ne sera pas prête avant 2019.

M’Barek Tafsi

Related posts

*

*

Top