Le secteur de la culture, des arts et de la communication tient son AG

Dynamique préparatoire du 10ème Congrès du PPS

Le secteur de la culture, des arts et de la communication relevant du comité central du Parti du progrès et du socialisme (PPS) a renouvelé sa confiance en la personne du dramaturge, Houcine Chaâbi, en tant coordonnateur national du secteur pour un nouveau mandat.

Et ce, lors de l’assemblée générale du secteur tenue, lundi 12 mars, sous la supervision du membre du bureau (cabinet) politique du parti, Karim Taj, dans le cadre de la dynamique préparatoire du dixième Congrès du parti, qui aura lieu le mois de mai prochain sous le thème de la «nouvelle même démocratique».

En effet, le camarade Houcine Chaâbi a été élu à l’unanimité des membres du Conseil national. Celui-ci a, également, élu un bureau national composé de sept membres qui assument leur responsabilité de gestion du secteur selon les principes de parité et d’égalité.  En outre du coordonnateur national, le bureau national est composé de trois femmes et trois hommes. Il s’agit de la poète et militante de la cause amazighe, Khadija Arouhal, l’expert en communication , HamidaTaha, l’écrivaine et journaliste, Malika Oualali, l’artiste et dramaturge, Massoud Bouhcine, le journaliste, Mohammed Hajjioui et l’écrivain et critique du théâtre, Mohamed Farah.

L’élection du bureau national est intervenue après examen du bilan du mandat qui vient de s’écouler qui a été au centre d’un exposé du coordonnateur national, Houcine Chaâbi. Ce dernier a considéré que ce bilan «ne se hisse pas au niveau des ambitions, mais reste pour autant  positif et significatif à l’aune de la nature des activités organisées par le secteur durant les quatre dernières années».

Le coordonnateur national a, dans ce sens, estimé que la nature organisationnelle du secteur  caractérisée par une grande flexibilité lui a permis de constituer un cadre de la réflexion collective concernant la chose culturelle, intellectuelle et médiatique nationale. Mais aussi, un cadre consultatif du parti dans tout ce qui est en relation avec les politiques publiques dans le secteur culturel et avec la politique culturelle du parti.

Houcine Chaâbi a, également, indiqué que le secteur constitue une structure d’accueil  des élites culturelles et médiatiques et leur permet de reprendre confiance dans la vie politique nationale et se réconcilier avec les questions relevant de la chose publique.

Pour sa part, le membre du Bureau politique, Karim Taj, a souligné que le secteur de la culture, arts et communication ne restera pas à l’abri de la vie culturelle et celle des médias, et participera à la mobilisation des intellectuels pour une participation active au sein des organisations qui s’intéressent aux affaires culturelles tout en assurant l’indépendance de ces organisations.

Related posts

*

*

Top