Une amitié séculaire intarissable !

La communauté marocaine d’Agadir se joint, en ce samedi 12 octobre, à son homologue ibérique pour célébrer, dans la liesse et l’allégresse, la «Dia de la Rasa», devenue par la suite la «Dia de la Hispanidad».

Une fois que la démocratie est restaurée en Espagne, un décret royal de 1981 maintient le 12 octobre comme journée de la fête nationale espagnole et mentionne expressément qu’il s’agit de la « Journée de l’Hispanité». Il faudra attendre six ans pour qu’une loi fasse disparaître cette mention et que le 12 octobre soit seulement le jour de la fête nationale espagnole.

C’est dans ce sillage historique, orné de symboles, que le consulat du royaume d’Espagne de la capitale du Souss eut la fervente empathie de convier une flopée de personnalités de divers horizons, à sa tête, le Wali de la région Souss Massa, à une cérémonie cordiale, dans un palace somptueux de la ville. Une belle occasion pour la Consule générale de réitérer, lors de son convivial discours de préambule, devant cette intense affluence hispano-marocaine, l’excellence des relations de coopération mutuelle, au service de deux  peuples séculairement condamnés à se côtoyer et d’interagir, dans l’estime et le respect.

Tout en rendant hommage à ces rapports d’amitié qui ont marqué les deux nations et scellé fortement le voisinage fécond, la diplomate castillane n’a pas manqué, à travers des faits concrets d’illustrer, la diversité et l’exemplarité des actions aux échelons économique, social, culturel, académique et créatif.

Cette dynamique plurielle est constamment fortifiée par les visites de courtoisie et de travail des Souverains et institutionnels bilatéraux. La réciprocité intensifiées, empreinte de volontarisme et d’authenticité, accentue de plus en plus, l’éventail d’échange et de rapprochement.

Par ailleurs, l’intervenante ibère n’a pas tari d’éloge l’éminence de l’accointance qui raffermit la connexité opérante entre les services consulaires et les différents partenaires de la région, en particulier les Pouvoirs publics. Cette disponibilité, disait-elle, a permis au consulat général de s’acquitter comme il devait se faire, ses multiples tâches, dans des conditions optimales. Dans le même ordre d’idées, elle se félicite de ce sentiment d’entente et de concorde qui émaille ces contacts, parés de tact, de ses interlocuteurs, tout au long de son mandat sur Agadir.

Enfin, cette chaleureuse allocution débutée par un arabe classique arboré finement et fort apprécié par les hôtes marocains, a été ponctué également par des propos en langue maternelle dédiés en direction de ses compatriotes hispaniques. Par la suite, l’assistance fut conviée à l’audition des deux hymnes nationaux de l’Espagne et du Maroc.

Saoudi El Amalki

Related posts

*

*

Top