Vaccin: l’OMS impatiente d’analyser les essais cliniques russes

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré mercredi attendre avec impatience de pouvoir analyser les résultats des essais cliniques du vaccin contre le nouveau coronavirus dont le président Vladimir Poutine a annoncé la veille la mise au point en Russie.

La phase finale des tests sur ce produit, auxquels plus de 2.000 personnes au total participeront, devait commencer mercredi, avait alors déclaré le président russe.

«L’OMS est en contact avec les scientifiques et les autorités russes et attend avec impatience d’étudier les détails des essais» cliniques, peut-on lire dans le communiqué diffusé à Genève, où cette organisation a son siège.

«Accélérer la recherche pour (l’obtention d’) un vaccin devrait être fait en suivant des processus établis à chaque étape de la mise au point, pour s’assurer que tout vaccin qui va finalement être produit est à la fois sûr et efficace», poursuit l’OMS, exhortant à «un accès rapide, juste et équitable dans le monde entier à un tel vaccin».

L’Organisation mondiale de la Santé avait prudemment réagi mardi à l’annonce de Vladimir Poutine, rappelant que la «pré-qualification» et l’homologation d’un vaccin passaient par des procédures «rigoureuses».

Jusqu’ici, la Russie n’a pas rendu publiques d’études détaillées des résultats de ses essais permettant d’établir l’efficacité des produits qu’elle dit avoir créés.

Les déclarations l’inefficacité du vaccin russe sans fondement

Les déclarations d’experts occidentaux sur le danger et l’inefficacité du vaccin russe contre le coronavirus sont sans fondement, a affirmé mercredi le ministre russe de la Santé, Mikhail Murashko.

«Des collègues étrangers, ressentant apparemment certains avantages concurrentiels des médicaments russes, essaient d’exprimer des opinions qui, à notre avis, sont absolument sans fondement» a indiqué le ministre lors d’un point de presse.

M. Murashko a noté que la plateforme de développement du vaccin contre le coronavirus a déjà été utilisée pour la synthèse et la production, ajoutant que des études précliniques et cliniques de plusieurs autres vaccins ont lieu en Russie, ce qui permet de dire que Moscou a engrangé suffisamment de connaissances pour produire le vaccin.

Le ministre de la Santé a également annoncé le développement d’une application mobile spéciale pour suivre l’état de santé des personnes qui seront vaccinées, soulignant que la production du vaccin russe «Spoutnik V», sera principalement concentrée sur le marché intérieur dans un premier temps.

Le président russe a annoncé mardi l’enregistrement du premier vaccin contre le coronavirus dans le monde, provoquant des réactions de l’OMS qui a appelé à la prudence, rappelant que la « pré-qualification « et l’homologation d’un vaccin passent par de rigoureuses procédures, ou encore de l’immunologue américain Anthony Fauci, qui a émis des doutes sur l’innocuité et l’efficacité du vaccin.

Le point sur la pandémie

Nouveaux bilans, nouvelles mesures et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

Le Royaume-Uni a subi au deuxième trimestre une chute record de 20,4% de son PIB et, sur les six premiers mois de l’année, sa pire récession, selon l’Office national des statistiques (ONS).

Le pays signe la plus mauvaise performance au deuxième trimestre en Europe, devant l’Espagne (-18,5%) ou la France (-13,8%).

Le gouvernement allemand a annoncé l’octroi d’une nouvelle aide publique de 1,2 milliard d’euros au numéro un mondial du tourisme TUI, afin d’assurer le «maintien des emplois» en Allemagne du groupe, plombé par la pandémie. Cette aide s’ajoute à la précédente de 1,8 milliard.

Le groupe a annoncé en avril la suppression de 8.000 postes dans le monde, sur 70.000.

Les autorités sanitaires ont été promptes à ordonner le confinement d’Auckland, la plus grande ville de Nouvelle-Zélande, où quatre cas probables de coronavirus ont été recensés, en plus des quatre qui avaient été annoncés mardi.

Ce sont au total 1,5 million d’habitants qui sont tenus de rester chez eux pendant trois jours à compter de mercredi, et des millions d’autres qui s’inquiètent du retour du Covid-19 dans un pays qui, auparavant, n’avait plus enregistré de contamination locale pendant 102 jours.

Les Pouilles et la Campanie (sud de l’Italie) vont imposer une quarantaine aux voyageurs de retour d’Espagne, de Grèce et de Malte considérés comme à risque pour la propagation du coronavirus. La Sicile se prépare à appliquer la même mesure.

Après la ville de Bruxelles, le port du masque obligatoire dans l’espace public s’étend à compter de mercredi à l’ensemble de sa région, en raison du franchissement du seuil de 50 contaminations quotidiennes pour 100.000 habitants (plus de 600 nouvelles infections par jour sur ce territoire d’environ 1,2 million d’habitants), selon le gouvernement régional.

Près de Paris, une femme a été frappée mardi dans un bus par deux adolescents auxquels elle avait demandé de mettre un masque, obligatoire en France dans les transports. Les deux adolescents ont été interpellés et mis en garde à vue.

Selon une source policière, ils auraient frappé la femme, infirmière de profession, «à coups de poings, de pieds et de tête, avant de la mettre au sol». La victime présente de «nombreuses plaies superficielles et contusions».

Plus de 20 millions de cas de Covid-19 ont été officiellement recensés dans le monde, dont plus de la moitié en Amérique.

La pandémie a fait au moins 743.199 morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP mercredi à 11H00 GMT. Les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé (164.545 décès), devant le Brésil (103.026 morts), le Mexique (53.929), le Royaume-Uni (46.526) et l’Inde (46.091).

Le marathon de Paris, prévu le 15 novembre, est annulé. Initialement programmée le 5 avril, la course avait été reportée à deux reprises pour cause de crise sanitaire.

Annulation également des Mondiaux de cyclisme sur route, prévus du 20 au 27 septembre en Suisse. L’Union cycliste internationale travaille à un site de repli.

Les rencontres qualificatives pour le Mondial-2022 et la Coupe d’Asie 2023 de football prévues en octobre et novembre sont elles reportées à des dates qui seront précisées ultérieurement.
Par ailleurs, de nouveaux footballeurs ont été testés positifs en Espagne : six joueurs de l’Athletic Bilbao et le jeune défenseur français du FC Barcelone Jean-Clair Todibo.

La fréquentation de Versailles «s’écroule» en l’absence de touristes étrangers, avec seulement 10.000 visiteurs par jour en ce moment, soit trois fois moins que d’habitude. L’établissement, qui a rouvert au public le 6 juin, a «perdu 45 millions» d’euros depuis le confinement, selon sa présidente Catherine Pégard.

(AFP)

Related posts

*

*

Top